Source ID:4c6f9a8f7dd73a84ac13e7974c31277c; App Source:StoryBuilder

Grève mondiale pour le climat: la suspension des cours prolongée

La suspension des cours est prolongée pour le reste de la journée dans certaines écoles secondaires de Montréal, dont Sophie-Barat.

Des élèves ont formé des chaînes humaines, ce matin, devant cet établissement de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), forçant la suspension des cours.

« Comme les lignes de piquetage se poursuivent, les cours de l'après-midi sont donc suspendus, car les écoles demeurent inaccessibles pour le personnel et les élèves », a écrit dans un courriel aux parents le directeur responsable des écoles secondaires de la CSDM, Benoît Thomas.

« Des membres du personnel sont présents aux différentes entrées de l'école pour rediriger les élèves qui se sont présentés ou se présenteront sur les lieux », ajoute-t-il.

Au moment d'écrire ces lignes, la CSDM n'avait pas rappelé La Presse pour préciser quelles autres écoles sont concernées par la prolongation de la suspension des cours.

D'autres chaînes d'élèves ont été formées aux écoles Robert-Gravel, Joseph-François-Perrault, Georges-Vanier et l'Académie De Roberval.

De nombreux élèves du secondaire se joindront cet après-midi à la marche mondiale pour le climat, à Montréal et ailleurs au Québec, à l'occasion de laquelle plus de 148 500  étudiants des niveaux collégial et universitaire ont officiellement débrayé.

Des représentants de divers groupes appuyant le mouvement y seront aussi : des syndicats, comme la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), aux organisations non gouvernementales, comme Amnistie internationale et Greenpeace, en passant par les 359 scientifiques qui ont fait une sortie publique en sa faveur cette semaine, de même que des enseignants du mouvement Les Profs pour la planète

À Montréal, la manifestation principale partira du parc du Mont-Royal, parcourra le Quartier latin et se terminera à la place des Festivals. Cependant, d'autres rassemblements sont prévus ailleurs dans la métropole et pourraient eux aussi converger vers la place des Festivals, ce qui risque de perturber la circulation.

Des rassemblements sont ainsi prévus dans plus de 1700 villes dans le monde, dont une cinquantaine au Canada.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer