Un rapport des Nations unies affirme qu'un échec mondial en matière d'application des lois de protection de l'environnement exacerbe les menaces.

Mis à jour le 24 janv. 2019
ASSOCIATED PRESS

Le rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement dévoilé jeudi indique qu'il y a un manque d'organismes de surveillance à même d'assurer la mise en oeuvre efficace des lois. Il indique que de renverser la piètre mise en oeuvre des lois est l'un des « plus grands défis pour atténuer le changement climatique, réduire la pollution et prévenir la disparition généralisée d'espèces et d'habitats ».

Le rapport attire également l'attention sur « le harcèlement, les arrestations arbitraires, les menaces et l'assassinat de défenseurs de l'environnement ».

Selon l'ONU, 207 gardes forestiers, inspecteurs et militants ont été tués en 2018 en Amérique latine, en Afrique et aux Philippines.