Source ID:8331913; App Source:DAM

La CRAP porte plainte en déontologie contre un policier

Les faits reprochés au policier se sont déroulés... (Photo: Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

Les faits reprochés au policier se sont déroulés en marge du rassemblement appelé Hoodstock, qui s'est déroulé les 8 et 9 août 2009. Ce week-end visait à commémorer le jour où Fredy Villanueva a été abattu par un policier à Montréal-Nord.

Photo: Bernard Brault, Archives La Presse

Dossiers >

Villanueva, l'enquête

Actualité

Villanueva, l'enquête

L'enquête du coroner André Perreault sur la mort de Fredy Villanueva à Montréal-Nord. »

La Coalition contre la répression et les abus policiers (CRAP) a porté plainte en déontologie contre un agent du SPVM qui aurait tenté d'infiltrer le groupe l'an dernier à l'occasion du premier anniversaire de la mort de Fredy Villanueva.

Les faits reprochés au policier se sont déroulés en marge du rassemblement appelé Hoodstock, qui s'est déroulé les 8 et 9 août 2009. Ce week-end visait à commémorer le jour où Fredy Villanueva a été abattu par un policier à Montréal-Nord.

 

Le 16 juillet, Hoodstock a reçu deux courriels identiques dans lesquels un certain Will M. Joseph offrait son aide pour distribuer des tracts en vue de l'événement. Les courriels avaient été envoyés de deux adresses différentes.

La CRAP a rapidement réalisé que ce Will M. Joseph était en fait un policier du SPVM. Le webmestre de Hoodstock, qui comptait l'agent parmi ses amis Facebook, aurait reconnu son adresse de courriel. En vérifiant l'adresse IP, il aurait constaté que les deux courriels avaient été envoyés du centre des communications opérationnelles de la police de Montréal.

Sans savoir qu'il avait été démasqué, le policier s'est présenté quelques jours plus tard à un lave-o-thon qui visait à amasser des fonds pour l'événement Hoodstock.

«Durant cette activité, «Will Joseph Jr» se démarque par son insistance à essayer d'obtenir les numéros de téléphone de certains organisateurs de l'événement Hoodstock», peut-on lire dans la plainte.

Le 5 août suivant, la CRAP a reçu un autre courriel signé Will J., envoyé d'une autre adresse et au ton résolument plus agressif. «Mes boyz sont près a faire le war, peut-on y lire. (...) Écris-moi back pour qu'on puisse organizé kelkechose de fucktop.»

La CRAP a été incapable de vérifier l'adresse IP du courriel. Son porte-parole, Alexandre Popovic, présume toutefois qu'il s'agit du même Will et que l'envoi vient de la police.

Selon lui, le policier du SPVM et ses supérieurs ont dérogé à leur code de déontologie en tentant ainsi d'infiltrer un groupe qui n'est pas criminel.

«La seule chose qu'on nous reproche, c'est d'être critiques envers la police», estime M. Popovic. Selon lui, la CRAP a toujours incité les gens à manifester de façon pacifique.

Le chef de la division des communications du SPVM, Paul Chablo, a confirmé avoir reçu la plainte, mais il n'a pas souhaité la commenter. «Nous allons collaborer au déroulement de l'enquête du commissaire, qui déterminera si oui ou non notre intervention était justifiée.»

 




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer