Source ID:; App Source:

LeBlanc se retire de la course et appuie Ignatieff

Dominic Leblanc a confirmé qu'il se retire de... (Photo La Presse Canadienne)

Agrandir

Dominic Leblanc a confirmé qu'il se retire de la course à la chefferie et qu'il appuie Michael Ignatieff.

Photo La Presse Canadienne

(Ottawa) Le candidat à la direction du Parti libéral Dominic LeBlanc quitte la course. Comme le voulait la rumeur, il a annoncé lors d'une conférence de presse tenue à Ottawa cet après-midi qu'il offrirait désormais un appui «inconditionnel» à Michael Ignatieff, l'un des deux candidats toujours en lice.

La sortie de M. LeBlanc est survenue quelques heures après l'annonce de Stéphane Dion qu'il quitterait son poste de chef par intérim du Parti libéral aussitôt que le parti lui désignerait un successeur.

«Au moment où il nous faut un chef en poste rapidement, où le Parti libéral doit convenir d'une nouvelle direction, où le pays a besoin d'une alternative à Stephen Harper qui prend en compte l'intérêt public, Michael Ignatieff est la personne désignée pour mener notre parti et notre pays», a déclaré M. LeBlanc.

>>> Lisez ici la déclaration de Dominic Leblanc.

La décision du jeune député du Nouveau-Brunswick vient accentuer la pression sur Bob Rae pour qu'il laisse le champ libre à M. Ignatieff et que celui-ci soit désigné chef intérimaire par ses collègues du caucus dès mercredi à Ottawa.

«Je suis d'avis que ce chef doit être en place le plus tôt possible. Au plus tard dans les premiers jours de la nouvelle année», a déclaré Dominic LeBlanc devant des journalistes réunis au théâtre national de la presse.

«Parce que je suis absolument convaincu que notre parti doit agir urgemment, je ne suis pas prêt à devenir un obstacle à la concrétisation de ce consensus», a-t-il ajouté, dans une phrase qui pourrait être perçue comme une flèche lancée vers son ancien rival, Bob Rae.

M. Rae s'est jusqu'ici opposé fermement à ce que Michael Ignatieff puisse être nommé chef intérimaire par le caucus. Il propose plutôt de trouver un moyen de devancer le congrès au leadership, qui doit se tenir au début mai à Vancouver, à la mi-janvier, quitte à consulter les membres du parti via internet et par téléphone.

Le candidat et député ontarien devrait tenir une conférence de presse à Toronto en milieu d'après-midi, lundi.

À sujet, Dominic LeBlanc a avancé qu'une «consultation démocratique devrait avoir lieu au sein des instances du parti».

Finie la coalition?

Par ailleurs, le nouveau partisan de Michael Ignatieff a ouvert toute grande la porte à l'abandon de la coalition formée il y une semaine par le Parti libéral et le NPD, et appuyée par le Bloc québécois.

«En toute franchise, les Canadiens n'ont pas été encore convaincus que la coalition est pour le moment la meilleure option», a-t-il déclaré.

«Ils sont ouverts à une alternative, a ajouté le député. À mon sens, cette alternative - que ce soit une coalition ou un gouvernement libéral -, ne peut être crédible et satisfaisante en l'absence d'un chef solidement en selle et bénéficiant d'un appui inéluctable.»

M. LeBlanc a enfin rendu un bref hommage à Stéphane Dion. «Ses convictions et son engagement envers notre pays n'ont jamais été remis en question. Et ils ne devraient jamais l'être. Son service public mérite d'être souligné», a-t-il dit.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer