Source ID:; App Source:

Alex Auld encaisse un cinquième revers consécutif

Dion Phaneuf a été immobilisé par les défenseurs... (Photo: Reuters)

Agrandir

Dion Phaneuf a été immobilisé par les défenseurs des Sénateurs en troisième période.

Photo: Reuters

(Calgary) Deux mauvaises nouvelles pour les partisans des Sénateurs d'Ottawa, au lendemain de ce premier match qui s'est terminé très tard, dans l'ouest canadien.

Pour un deuxième match consécutif, leurs favoris ont obtenu une belle opportunité de vaincre un adversaire de qualité, sur la route. Pour une deuxième fois d'affilée, ils ont échoué. Ils ont été défaits 6-3 par les Flames de Calgary, au Pengrowth Saddledome.

Pour un cinquième match en ligne, ensuite, Alex Auld n'a pas été capable de bien faire son travail.

L'entraîneur-chef Craig Hartsburg avait fait confiance à son joueur le plus utile des deux premiers mois de la saison. Et ce, même s'il avait été plutôt ordinaire, lors de sa sortie précédente, à Philadelphie.

«Nous avons besoin d'un gardien qui va nous donner de la stabilité. Nous n'avons pas besoin d'un gardien qui marche sur ses mains. Nous avons besoin d'un homme qui sera capable d'effectuer les arrêts qui seront nécessaires», avait-il expliqué.

Auld a finalement laissé passer cinq des 41 tirs dirigés vers lui.

Il a donc encaissé un cinquième revers consécutif. Cinq revers durant lesquels il a concédé 24 buts.

«C'est la même vieille histoire pour nous. Quand les Flames ont marqué leur premier but, ils ont repris vie. Nous avons travaillé, mais nous n'avons jamais été capables d'appliquer le même type de pression qui nous avait permis de connaître du succès en début de soirée», réagissait le gardien défait, en toute fin de soirée.

Auld a d'abord connu deux minutes et sept secondes très ordinaires, au beau milieu du deuxième engagement.

Durant ce très court laps de temps, il a figé, il a perdu ses moyens. Ses adversaires en ont profité pour marquer trois buts.

Le jeune attaquant Rene Bourque a marqué le premier en contournant le filet d'Ottawa, mais en le contournant très lentement. Auld aurait eu amplement le temps de glisser pour aller toucher son poteau.

Du coup, le gardien qu'on croyait imperturbable il y a quelques mois était secoué.

Cinquante-huit secondes plus tard, Bourque a soutiré la rondelle avant de décocher un lancer quelconque qui s'est frayé un chemin jusqu'au fond du filet.

L'entraîneur-chef des Flames, Mike Keenan, a réagi en dépêchant son quatrième trio sur la patinoire.

Son policier André Roy l'a remercié en inscrivant son deuxième but de la saison.

Les Sénateurs ont réussi à remonter la pente. À mi-chemin, en troisième période, les deux équipes étaient nez à nez.

Auld a laissé passer deux autres buts pour permettre aux Flames de se sauver avec la victoire.

Le défenseur originaire d'Ottawa Adrian Aucoin a marqué le but décisif... 48 secondes après le but égalisateur d'Alexandre Picard.

Bourque a complété son premier tour du chapeau dans la LNH en fin de soirée. Todd Bertuzzi a complété le festin dans un filet désert.

«Je pense que nous avons connu une très bonne première moitié de match. Puis, nous nous sommes écroulés. Complètement. C'est comme un microcosme de notre saison», commentait l'entraîneur-chef Craig Hartsburg.

Chris Phillips et Jason Spezza ont marqué les buts des perdants.

Cody Bass mérite cependant la palme du Sénateur le plus malchanceux de la soirée.

Il est rentré au banc avec difficulté, au terme de sa première présence sur la patinoire de la soirée. Il venait de recevoir un lancer balayé de Picard en plein dans la cage thoracique.

Il a réussi à se débarrasser de la douleur... pour subir une blessure beaucoup plus sérieuse à sa présence suivante.

Quand il restait un peu moins de six minutes à écouler à la première période, il s'est bagarré avec un autre poids moyen, Eric Nystrom. Au lieu de prendre le chemin du banc des pénalités, à la fin de la rixe, il s'est dirigé tout droit au vestiaire, plié en deux, grimaçant de douleur.

Les Sénateurs étaient déjà privés de leurs deux défenseurs les plus fiables pour cette partie.

Anton Volchenkov a patiné tout seul pendant quelques minutes, samedi matin, mais il n'était pas capable d'affronter les Flames en soirée.

Il représente toujours un cas douteux pour le match de ce soir, à Vancouver.

Filip Kuba ne risque pas non plus d'affronter les Canucks. Il n'a pas chaussé les patins une seule fois au cours de la dernière semaine.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer