Moderna espère proposer à l’automne un vaccin de rappel contre la COVID-19 mis à jour qui combinera son vaccin original avec une protection contre le variant Omicron. L’entreprise a rapporté mardi un indice préliminaire suggérant qu’une telle approche pourrait fonctionner.

Publié le 19 avril
Lauran Neergaard Associated Press

Les vaccins contre la COVID-19 disponibles actuellement sont tous basés sur la version originale du virus. Mais le virus continue de muter, le variant Omicron super contagieux – et ses sous-variants – représentant la plus récente menace.

Avant l’arrivée d’Omicron, Moderna étudiait un vaccin combiné qui ajoutait une protection contre un variant antérieur nommé Bêta. Mardi, la société a déclaré que les gens ayant reçu la combinaison de vaccins bêta-original produisaient plus d’anticorps capables de combattre plusieurs variants – y compris Omicron – que les doses de rappel actuellement données.

Bien que l’augmentation des anticorps ait été modeste, l’objectif de Moderna est de produire une injection combinée qui cible spécifiquement Omicron. « Ces résultats nous donnent vraiment l’espoir » que la prochaine étape fonctionnera encore mieux, a déclaré la Dre Jacqueline Miller, vice-présidente de Moderna.

Les données de mardi ont été rapportées en ligne et n’ont pas été vérifiées par des experts indépendants.

Les vaccins contre la COVID-19 offrent toujours une forte protection contre les maladies graves, l’hospitalisation et la mort, même contre Omicron. Ce variant est si différent du coronavirus d’origine qu’il contourne plus facilement les défenses du système immunitaire, bien que des études aux États-Unis et ailleurs indiquent qu’une dose de rappel renforce la protection. Certains pays proposent aux personnes particulièrement vulnérables un second rappel.

Les responsables de la santé ont clairement indiqué que donner des rappels tous les quelques mois n’est pas la réponse au virus. Ils ont commencé à délibérer sur la façon de décider si l’on doit changer la recette du vaccin et à quel moment.

Le simple fait de passer à un vaccin qui cible le plus récent variant est risqué, car le virus pourrait muter à nouveau. Ainsi, Moderna et son rival Pfizer testent tous les deux ce que les scientifiques appellent des vaccins « bivalents » – un mélange du vaccin original de chaque entreprise et d’une version ciblant Omicron.

Pourquoi la dose combinée antérieure de Moderna, ciblant le variant Bêta, aurait-elle un effet sur Omicron ? C’est qu’il inclut quatre mutations que les variants Bêta et Omicron ont en commun, a expliqué Mme Miller.

Moderna teste maintenant un vaccin bivalent qui cible mieux Omicron – il comprend 32 des mutations de ce variant. Des études de deux doses de rappel sont en cours aux États-Unis et en Grande-Bretagne ; les résultats sont attendus fin juin.