(Ottawa) Santé Canada publie une mise en garde concernant les risques liés à l’ingestion ou au déversement accidentel sur la peau de solutions contenues dans les trousses de tests rapides pour dépister la COVID-19.

Publié le 24 février
La Presse Canadienne

L’agence fédérale a appris que les centres antipoison avaient reçu une cinquantaine d’appels liés à une exposition accidentelle à ces solutions, qui ont entraîné des problèmes de santé mineurs.

Santé Canada rappelle d’abord que ces tests rapides sont sûrs et efficaces lorsqu’ils sont utilisés correctement.

Mais de nombreuses trousses renferment des solutions liquides contenant des conservateurs chimiques, tels que l’azoture de sodium et le Proclin. Ces solutions peuvent être toxiques, même à petites doses, en cas d’ingestion ou d’absorption par la peau, notamment chez les enfants et les animaux de compagnie, indique Santé Canada.

Ainsi, l’azoture de sodium, à petites doses, peut abaisser la tension artérielle, et à plus fortes doses, il peut avoir de graves effets sur la santé.

De son côté, le Proclin contient des substances chimiques qui peuvent provoquer des irritations de la peau et des yeux, ainsi que des réactions allergiques.

« Il est peu probable qu’une ingestion ou une exposition cutanée accidentelle à de très petites quantités de solutions liquides provoque les effets graves associés à des doses plus importantes, indique Santé Canada. Cependant, même de petites quantités peuvent être nuisibles aux enfants et aux animaux de compagnie. »

Sur le site internet des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, aux États-Unis, on lit que l’azoture de sodium est un « produit chimique potentiellement mortel qui existe sous la forme d’un solide blanc inodore ». On le trouve dans les sacs gonflables des automobiles et il est utilisé comme agent de conservation chimique dans les hôpitaux et les laboratoires.

Santé Canada conseille de garder les trousses de test et leurs solutions hors de la portée des enfants et des animaux domestiques. On devrait par ailleurs se laver soigneusement les mains après l’utilisation des tests ; en cas de déversement, il faut bien rincer à l’eau.

On devrait aussi suivre les instructions pour une élimination appropriée des produits et contacter les centres antipoison en cas d’ingestion ou d’exposition cutanée directe, notamment avec les yeux.