Nouvelle journée, même tendance. La baisse marquée des hospitalisations liées à la COVID-19 se poursuit un peu partout au Québec, tant dans le réseau régulier qu’aux soins intensifs, pendant que la province enregistre vendredi 23 nouveaux décès et que la campagne de vaccination continue de ralentir.

Mis à jour le 18 février
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 23 nouveaux décès portent à 26 décès par jour la moyenne quotidienne calculée sur les sept derniers jours. La tendance est ainsi en baisse de 24 % sur une période d’une semaine.

Dans le réseau de la santé, on observe vendredi une baisse de 68 hospitalisations par rapport à la veille, qui se traduit par 112 nouvelles entrées et 180 sorties. À ce jour, 1834 patients demeurent donc hospitalisés en lien avec le virus, dont 119 se trouvent toujours aux soins intensifs, une baisse de cinq cas en 24 heures sur ce plan (13 entrées, 18 sorties).

Pour l’heure, les 1834 personnes hospitalisées représentent une baisse de 17 % sur une semaine. La baisse aux soins intensifs sur une semaine est de 27 %. Mercredi, la province était passée sous la barre des 2000 hospitalisations, un seuil symbolique qui avait été franchi il y a plus de 40 jours, alors que la vague Omicron entraînait une forte hausse des hospitalisations au début du mois de janvier.

L’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS) s’attend de son côté dans les deux prochaines semaines à « une diminution du nombre de lits réguliers occupés par des patients COVID, pour atteindre environ 1500, soit au-dessus du niveau 3 défini par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) ».

On signale par ailleurs vendredi 1837 nouveaux cas de COVID-19, ce qui porte à 1979 cas par jour la moyenne quotidienne calculée sur une semaine. La tendance est ainsi en baisse de 28 % sur une semaine. Il convient toutefois de rappeler que les limites imposées au dépistage rendent ces données largement moins représentatives.

Mercredi, un peu plus de 22 720 tests de dépistage ont néanmoins été réalisés, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire. Jusqu’ici, plus de 87 260 tests rapides ont été « autodéclarés » sur la plateforme du gouvernement Legault, dont la forte majorité, soit environ 67 870 d’entre eux, avaient un résultat positif au virus.

Côté vaccination, le net ralentissement de la campagne continue d’être observé. Jeudi, à peine 17 500 doses supplémentaires ont été administrées, auxquelles s’ajoutent néanmoins 156 vaccins donnés avant le 17 février qui n’avaient pas encore été comptabilisés.

À ce jour, 86,5 % de la population québécoise générale a reçu une dose, 82 % a deux doses, pendant que 47,3 % des Québécois ont maintenant reçu leur dose de rappel. Le tout survient alors que Québec a autorisé vendredi l’administration de la dose de rappel chez les 12 à 17 ans, ce qui pourrait relancer la vitesse de la campagne de vaccination dans les prochains jours.

Avec Pierre-André Normandin

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs