(Ottawa) L’Alliance canadienne du camionnage (ACA) condamne les manifestations prévues des camionneurs qui s’opposent à la vaccination obligatoire pour franchir la frontière canado-américaine.

Mis à jour le 23 janvier
La Presse Canadienne

L’organisme, qui représente diverses associations provinciales, a publié un communiqué disant qu’il « désapprouve fortement » les manifestations sur les routes, autoroutes et ponts publics.

« L’ACA croit que de telles actions – surtout celles qui nuisent à la sécurité publique – ne sont pas la façon dont les désaccords avec les politiques gouvernementales devraient être exprimés. », a indiqué le communiqué.

La « grande majorité » des membres du secteur canadien du camionnage sont vaccinés, a déclaré l’Alliance, notant que le taux d’immunisation des camionneurs est comparable à celui observé dans le grand public.

Selon le président de l’ACA, Stephen Laskowski, les camionneurs « doivent s’adapter et respecter » les mesures de vaccination mises en place au Canada et aux États-Unis.

« Cette réglementation ne change pas, donc, en tant que secteur, nous devons nous adapter et nous conformer à cette obligation, a indiqué M. Laskowski dans le communiqué. La seule façon de traverser la frontière, dans un camion commercial ou tout autre véhicule, est de se faire vacciner. »

Les opposants à la mesure sont toutefois restés de marbre.

« Nous ne reculons pas et nous allons à Ottawa », a déclaré une organisatrice de ces manifestations de Medicine Hat, en Alberta, Tamara Lich, dans une vidéo Facebook.

Les organisateurs décrivent l’obligation vaccinale comme un exemple d’abus politique entraînant des dommages économiques. Ils affirment que cette obligation vaccinale nuit aux petites entreprises et prive certains travailleurs de moyens de survie.

Un site internet géré par des organisateurs annonce que des convois de manifestants doivent prendre la route en Colombie-Britannique, dimanche. Ils seront rejoints par d’autres camionneurs dans les autres provinces, jusqu’à Ottawa où une grande manifestation est prévue le 29 janvier.

Le groupe a récolté plus de 2,6 millions de dollars qui serviront à payer le carburant, la nourriture et le logement pour tous les participants, selon le site internet de GoFundMe.

Selon l’Alliance canadienne du camionnage et l’American Trucking Association, jusqu’à 26 000 des 160 000 conducteurs qui traversent régulièrement la frontière canado-américaine seraient probablement touchés par cette obligation vaccinale.

Quelque 30 000 camions traversent la frontière chaque jour, transportant près de 850 millions de dollars de marchandises, selon les chiffres de 2020 du Bureau des statistiques sur les transports (BTS) des États-Unis.

Le gouvernement fédéral a annoncé en novembre que tous les camionneurs canadiens voulant traverser la frontière devaient être vaccinés s’ils ne voulaient pas être placés en quarantaine pendant une période de 15 jours. La mesure est entrée en vigueur le 15 janvier.

La vaccination obligatoire est entrée en vigueur malgré une déclaration antérieure de l’Agence des services frontaliers du Canada qui affirmait que les camionneurs non vaccinés et partiellement immunisés traversant le Canada en provenance des États-Unis resteraient exemptés de l’obligation vaccinale annoncée environ deux mois avant son entrée en vigueur.

Le gouvernement fédéral a fait marche arrière une nouvelle fois l’après-midi suivant, en déclarant que les informations communiquées la veille avaient été envoyées « par erreur ».

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.