(Québec) Québec s’apprête à donner le feu vert à la reprise des activités sportives pour les jeunes le 31 janvier, jour où il envisage également de permettre la réouverture des salles à manger des restaurants et des rassemblements limités dans les maisons.

Mis à jour le 24 janvier
Tommy Chouinard
Tommy Chouinard La Presse
Denis Lessard
Denis Lessard La Presse
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Selon les discussions en cours à la Santé publique, il serait permis à deux bulles familiales de se retrouver à table au restaurant. Cette autorisation s’étendrait aux rassemblements à domicile. Une bulle familiale pourrait ainsi en accueillir une autre à la maison.

Les sports civils comme parascolaires, réservés aux jeunes, pourront reprendre le 31 janvier. Au cours des derniers jours, le gouvernement a fait l’objet de beaucoup de pression – y compris à l’interne – pour permettre aux jeunes de renouer avec leurs activités sportives, une source de motivation pour bon nombre.

Autre assouplissement : les lieux de culte pourraient également rouvrir à la fin du mois.

Aucune date ne circule toutefois quant à une réouverture des salles de spectacles, des bars et des cinémas. Une séquence de déconfinement pourrait toutefois être dévoilée afin d’offrir un peu de prévisibilité aux secteurs concernés. On fixerait dans quel ordre les consignes sanitaires seraient allégées.

Hospitalisations en baisse

Québec se met à desserrer l’étau du confinement au moment où les hospitalisations se mettent à fléchir. Il a bon espoir que la baisse se poursuivra au cours des prochains jours. On a rapporté dimanche 12 hospitalisations de moins reliées à la COVID-19, mais 33 morts supplémentaires.

Au total, 3283 personnes atteintes de la COVID-19 sont hospitalisées au Québec. Actuellement, 272 patients se trouvent aux soins intensifs, soit 2 personnes de moins que samedi.

Les 33 nouveaux décès portent la moyenne quotidienne à 69, une hausse de 32 % sur une semaine. On déplore dorénavant 12 799 morts liées à la COVID-19 depuis son apparition au Québec.

On recense également 5141 nouveaux cas de COVID-19. Rappelons toutefois que le nombre de cas ne représente plus un indicateur fiable de l’évolution de la pandémie au Québec, car l’accès aux tests PCR est limité à certains groupes, dont les travailleurs de la santé.

La moyenne de nouveaux cas des 7 derniers jours s’élève à 5697, une chute de plus de 29,4 % par rapport au dimanche précédent.

Le nombre d’éclosions actives a légèrement fléchi, passant de 1625 à 1623.

Un total de 34 971 analyses ont été réalisées le 21 janvier. Le taux de positivité a baissé de 1,1 point de pourcentage, à 10,5 %.

Pas moins de 75 299 doses de vaccin ont été administrées au cours des 24 dernières heures, dont 3755 premières doses et 53 800 doses de rappel.

La proportion de personnes de 5 ans et plus ayant reçu une première dose est toujours d’environ 90 % ; 83 % de celle-ci a reçu une deuxième dose et environ 39 % a reçu une dose de rappel.

Près de 3800 hospitalisations en Ontario

De son côté, l’Ontario a signalé que 3797 patients sont maintenant hospitalisés en raison de la COVID-19 et que 604 personnes se trouvent aux soins intensifs.

Il s’agit d’une baisse par rapport à la veille, alors que la province comptabilisait 4026 hospitalisations. Aux soins intensifs, ils étaient 600 patients.

Les autorités précisent que les chiffres ne représentent pas toute l’étendue des hospitalisations, car plus de 10 % des hôpitaux ne font pas de mise à jour le week-end.

La Santé publique ontarienne fait également état de 57 nouvelles morts liées à la COVID-19.

Quant au nombre de nouveaux cas, il se chiffre à 5833. L’Ontario indique toutefois que le nombre de nouvelles infections est probablement plus élevé en raison d’un accès plus restreint aux tests de dépistage.

Au total, 371 milieux de soins de longue durée ont une éclosion active, contre 368 la veille.

Le 31 janvier, l’Ontario va rouvrir notamment les salles à manger des restaurants, les gyms et les cinémas en limitant leur capacité d’accueil, tout en augmentant le nombre de personnes permises dans les rassemblements à domicile.

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs

Avec Pierre-André Normandin, La Presse, et La Presse Canadienne