Certains s’en réjouissent, d’autres estiment que c’est injuste. Les Montréalais rencontrés par La Presse sont divisés lorsqu’il est question de la « contribution santé » que devront payer les Québécois non vaccinés, mesure annoncée mardi par le premier ministre François Legault.

Publié le 12 janvier
Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse