(Ottawa) Le gouvernement fédéral prévoit envoyer plusieurs millions de tests rapides au Québec cette semaine et une quantité encore plus importante durant les semaines suivantes. Parallèlement, une première cargaison commandée par l’État québécois directement auprès des fournisseurs doit arriver mercredi.

Mis à jour le 4 janvier
Mylène Crête
Mylène Crête La Presse

« Plusieurs dizaines de millions de tests suivront en janvier 2022 », a-t-on indiqué au cabinet du ministre de la Santé, Jean-Yves Duclos, mardi après-midi.

Le premier ministre Justin Trudeau doit faire le point sur la COVID-19 en compagnie de M. Duclos mercredi. Ils seront accompagnés de la ministre des Finances, Chrystia Freeland, de l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, Theresa Tam, et de l’administrateur en chef adjoint de la santé publique du Canada, Howard Njoo.

Ottawa a fourni plus de 11,2 millions de tests rapides au Québec en décembre sur les 35 millions distribués dans l’ensemble des provinces et des territoires.

De nombreux Québécois ont eu de la difficulté à obtenir leurs cinq tests rapides gratuits distribués en pharmacie depuis quelques semaines. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait blâmé le fédéral pour ses « arrivages limités ». Au cabinet de son homologue, on souligne que le Québec en a reçu davantage que les 10 millions de tests rapides qu’il avait réclamés.

Le ministère québécois de la Santé et des Services sociaux soutient que les livraisons auraient toutefois été interrompues durant la période des Fêtes, ce que réfute Ottawa. « Les livraisons n’ont pas été interrompues pour la période des Fêtes et cela est vrai pour toutes les provinces et tous les territoires. Dès que nous recevons les tests, nous les redistribuons aux provinces et territoires. Dans le cas du Québec, plus de 11,2 millions de tests ont été livrés en décembre alors que la demande de Québec n’était que de 10 millions », a-t-on affirmé au cabinet du ministre Duclos. Québec a tout de même commandé directement des tests rapides auprès des fournisseurs. Une première cargaison de 3 millions de tests est attendue en fin de journée mercredi. Ils seront par la suite distribués aux pharmacies durant les jours qui suivront.