Le Québec rapporte mardi 784 nouveaux cas de COVID-19 et trois décès supplémentaires, pendant que le nombre de patients aux soins intensifs augmente. La vaccination, elle, poursuit sur sa lancée malgré un léger ralentissement par rapport à la veille.

Mis à jour le 30 nov. 2021
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Ces 784 nouveaux cas rapportés portent la moyenne des nouvelles infections sur sept jours à 915, ce qui représente une tendance à la hausse de 26 % dans la dernière semaine. Les trois décès portent quant à eux à deux la moyenne quotidienne.

On observe par ailleurs une très légère augmentation d’une hospitalisation dans le réseau québécois, soit 25 nouvelles entrées et 24 sorties dans la journée de lundi.

Aux dernières nouvelles, 227 patients demeurent hospitalisés en lien avec la COVID-19, dont 51 se trouvent toujours aux soins intensifs. Cela constitue une hausse de six cas sur ce plan dans les 24 dernières heures, qui se traduit par neuf entrées et trois sorties.

Précisons qu’une « erreur dans la mise à jour des données » empêche le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) de diffuser le nombre de tests de dépistage qui ont été faits dimanche dernier et qui sont associés à ces chiffres. Le tout devrait être corrigé d’ici mercredi.

L’état de la vaccination

Côté vaccination, la campagne continue d’être propulsée par la prise de rendez-vous chez les 5-11 ans, malgré un léger ralentissement. Ainsi, un peu plus de 19 730 doses de vaccin ont été administrées dans la journée de lundi, auxquels s’ajoutent 478 vaccins donnés avant le 29 novembre qui n’avaient pas encore été comptabilisés. Si on inclut les citoyens vaccinés à l’extérieur de la province, ce sont plus de 13,8 millions de doses qui ont été données à des Québécois depuis le début.

Lundi, le ministre de la Santé Christian Dubé révélait qu’un tiers des 5-11 ans ont déjà reçu leur première dose ou encore pris rendez-vous pour l’obtenir. Ce jour-là, les données montraient qu’environ 70 000 jeunes de 5 à 11 ans avaient déjà reçu leur première dose. Ainsi, cinq jours à peine après leur admissibilité, 10,6 % des enfants de ce groupe d’âge avaient déjà été vaccinés. Ces jeunes doivent recevoir leur deuxième dose à partir de la fin du mois de janvier, après un intervalle de huit semaines.

Les non-vaccinés continuent de représenter la majorité des nouveaux cas. Ceux-ci rapportent en moyenne plus de 500 cas par jour, contre environ 350 pour les personnes adéquatement vaccinées. Environ 80,8 % des Québécois ont reçu une dose et 77,9 % ont leurs deux doses.

D’ailleurs, les voyageurs âgés de 12 ans et plus qui n’ont pas été adéquatement vaccinés contre la COVID-19 ne sont plus autorisés à monter à bord d’un train ou d’un avion au Canada à compter de ce mardi, à moins d’être admissibles à l’une des exemptions limitées. Pour la plupart des gens, il ne sera donc plus suffisant d’exhiber un test de dépistage négatif pour être autorisé à faire usage de ces transports publics.

Québec a annoncé en début de semaine son intention d’ajuster ses tests de criblage pour s’adapter à la réalité du nouveau variant Omicron, alors qu’un premier cas a été confirmé dans la province.

Avec Pierre-André Normandin

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.