Santé Canada a semé l’inquiétude mardi soir dans un gazouillis évoquant des mois d’attente pour l’approbation du vaccin contre la COVID-19 pour les enfants de 5 à 11 ans.

Mis à jour le 3 nov. 2021
Mylène Crête La Presse

Il s’agissait d’une erreur, selon son porte-parole Eric Morrissette qui s’est dit « désolé pour la confusion que cela a pu causer ». Le gazouillis a été retiré et le ministère a corrigé le tir dans une nouvelle série de micropublications.

« Santé Canada procédera à un examen pour s’assurer que les vaccins sont sûrs et efficaces pour ce groupe d’âge. L’examen des données pour les enfants de moins de 12 ans tiendra compte des avantages par rapport aux risques de la COVID-19. », peut-on lire par la suite sur le compte Twitter de Santé Canada et de l’Agence de la santé publique du Canada.

Le ministère a tenu à rappeler que les vaccins contre la COVID-19 sont autorisés après « des examens scientifiques indépendants et approfondis » sur leur sécurité, leur efficacité et leur qualité.

Lors d’une conférence de presse vendredi, la conseillère médicale en chef de Santé Canada, Supriya Sharma, avait indiqué qu’il faudrait encore attendre « quelques semaines » avant l’approbation de la requête soumise le 18 octobre par Pfizer-BioNTech.

« Je ne vois pas de décision avant le milieu ou la fin du mois de novembre, au plus tôt, avait-elle indiqué. Cela dépend des données et du va-et-vient [pour les valider]. »

Le gouvernement du Québec se prépare déjà à donner une première dose aux enfants de 5 à 11 ans d’ici Noël même si le vaccin n’a pas encore été approuvé au Canada. « Lorsqu’on va avoir vraiment le go […] pour débuter, ça va être rapidement », avait affirmé le directeur de la campagne de vaccination, Daniel Paré, en conférence de presse la veille. Il a ajouté que son équipe travaille pour que le portail Clic Santé soit prêt et que les écoles le soient aussi.

Outre l’homologation de Santé Canada, il devra ensuite attendre la recommandation du Comité sur l’immunisation du Québec pour aller de l’avant.

La Food and Drug Administration aux États-Unis a déjà approuvé le vaccin de Pfizer-BioNTech pour les enfants de 5 à 11 ans vendredi dernier. Aucun effet secondaire n’a été constaté chez les 3100 jeunes qui ont participé aux essais cliniques et la réponse immunitaire était comparable à celle des adolescents et des jeunes adultes.

Dans sa série de gazouillis mercredi, Santé Canada a rappelé que les enfants et adolescents peuvent développer le syndrome inflammatoire multisystémique après avoir été infectés par la COVID-19 et en subir les effets à long terme, et ce, même s’ils sont moins susceptibles de tomber gravement malades que les adultes.