(Québec) Des tests de dépistage rapide de la COVID-19 seront disponibles dans les écoles primaires et préscolaires de toutes les régions du Québec dès la semaine prochaine.

La Presse Canadienne

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé par voie de communiqué que le projet mis en place dans 10 régions du Québec le 20 septembre sera étendu à l’ensemble de la province dès le 11 octobre.

La Capitale-Nationale, l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent et toutes les autres régions du nord de la province s’ajoutent donc à la liste qui comprenait déjà Montréal, Laval, l’Outaouais et l’Estrie, entre autres.

Cela signifie donc que tous les établissements préscolaires et primaires du Québec auront accès à des tests rapides et à l’équipement nécessaire pour leur administration à partir du 11 octobre.

Pour la première phase du déploiement, 155 000 tests avaient été distribués au réseau dans quelque 1660 établissements scolaires. Le MSSS n’a toutefois pas précisé combien de tests seront envoyés pour le 11 octobre.

Le ministère de l’Éducation, en collaboration avec les centres de services scolaires et les commissions scolaires, a récemment organisé une rencontre pour présenter cette nouvelle mesure aux établissements. Près de 300 personnes ont pris part à cette rencontre, selon le ministère de la Santé.

Des outils de formation ont aussi été mis à la disposition des écoles afin qu’elles puissent former leur personnel chargé de l’administration des tests. Les parents des élèves recevront un feuillet d’information et devront signer un formulaire de consentement pour autoriser l’école à faire passer le test à leur enfant.

Les tests sont administrés par voie nasale et le résultat est connu seulement 15 minutes plus tard, ce qui est beaucoup plus rapide que le temps requis pour un test nécessitant une analyse en laboratoire.

Le MSSS précise que les tests rapides sont utilisés en complément aux autres mesures de santé publique en place, comme le port du masque et la distanciation physique.