(Toronto) Les bureaux de santé de l’Ontario élaborent des plans pour la vaccination des enfants âgés de cinq à 11 ans une fois que les vaccins contre la COVID-19 seront approuvés par Santé Canada pour ce groupe d’âge.

La Presse Canadienne

La santé publique de Toronto a d’ailleurs formé un comité pour planifier la vaccination éventuelle des 200 000 enfants de cinq à 11 ans de la métropole. La médecin en chef de la ville a déclaré lundi que la santé publique a l’objectif d’être prête pour un début de vaccination en novembre.

La direction régionale de la santé publique affirme que les partenaires de la santé, les conseils scolaires, les représentants de la communauté et le ministère provincial de la Santé sont tous impliqués dans cette vaste planification.

Les responsables de la santé de la région de Peel, Middlesex-London, Hamilton, Ottawa et de la région de York ont également déclaré qu’ils prenaient des dispositions. En Ontario, ce sont les directions régionales de santé publique qui sont responsables de l’administration des vaccins, sur avis du gouvernement provincial.

Les moins de 12 ans ne sont actuellement admissibles à aucun des vaccins approuvés pour utilisation au Canada. Le maire de Toronto, John Tory, a déclaré qu’on procédait dès maintenant à la formation de ce comité afin que les enfants puissent être rapidement vaccinés lorsque Santé Canada aura approuvé la vaccination de cette cohorte des cinq à 11 ans.

« Cela aidera à assurer la sécurité de nos enfants et à offrir une meilleure protection dans nos écoles et dans nos communautés à travers la ville », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le médecin en chef de la région de Peel a déclaré que son bureau de santé publique était « prêt à déployer une stratégie de vaccination » pour cette cohorte, en attendant l’approbation de Santé Canada.

Le médecin en chef de la région du Middlesex-London a déclaré que son unité de santé travaillait avec des prestataires de soins pédiatriques pour s’assurer que les cliniques étaient « conçues de manière appropriée pour soutenir les jeunes enfants et les jeunes familles ».

« Nous travaillons avec les familles et les enfants pour nous assurer que nous avons pensé à tous les aspects potentiels », a déclaré le Dr Chris Mackie dans un communiqué. « Nous espérons beaucoup et nous nous attendons à commencer dès que l’annonce sera faite ».

Santé publique Ottawa a déclaré qu’elle travaillait avec des intervenants sur différents scénarios afin de vacciner les 77 000 enfants de ce groupe d’âge de la ville.

Ces scénarios, qui dépendront du moment de l’approbation du vaccin, incluent l’augmentation du personnel, les différents emplacements des cliniques ainsi que les campagnes de sensibilisation auprès des enfants et de leurs familles.

Les enfants nés après 2009 ne sont actuellement admissibles à aucun des vaccins contre la COVID-19 approuvés au Canada. Pfizer a annoncé son intention de demander l’autorisation d’un vaccin destiné aux enfants de cinq à 11 ans.

Une porte-parole de la ministre de la Santé de l’Ontario, Christine Elliott, a déclaré que la province travaillait avec la santé publique et d’autres partenaires pour administrer les vaccins aux enfants de ce groupe d’âge « dès qu’ils seront approuvés par Santé Canada ».

« Dans les semaines à venir, nous veillerons à ce que les parents et les enfants soient bien conscients des options qui s’offrent à eux pour recevoir un vaccin contre la COVID-19 », a déclaré l’attachée de presse du gouvernement de l’Ontario Alexandra Hilkene dans un communiqué.

La situation du coronavirus en Ontario

L’Ontario signalait lundi 613 nouveaux cas de COVID-19, mais aucun nouveau décès.

Le ministère de la Santé a précisé que 74 % de ces cas concernaient des personnes qui ne sont pas vaccinées ou dont le statut vaccinal n’est pas connu. Plus d’un tiers des nouveaux cas concernent des personnes âgées de 20 à 39 ans.

On comptait 184 personnes aux soins intensifs en raison de la COVID-19 ; sept d’entre elles sont entièrement vaccinées, 11 sont partiellement vaccinées, 102 ne sont pas vaccinées et le statut vaccinal de 64 personnes n’est pas connu.

Par ailleurs, 135 nouveaux cas étaient liés aux écoles, la majorité chez des élèves.

Environ 86 % des Ontariens admissibles ont reçu au moins une dose d’un vaccin contre la COVID-19 et environ 80 % ont reçu les deux doses.

Avec des informations de Noushin Ziafati