(Charlottetown) L’Île-du-Prince-Édouard emboîte le pas aux autres provinces de l’Atlantique et mettra en place un système de passeport vaccinal, a annoncé mardi le premier ministre, Dennis King.

La Presse Canadienne

À compter du 5 octobre, les résidants de l’île devront présenter une preuve de vaccination pour accéder à la plupart des lieux où se déroulent de grands rassemblements, tels que des évènements sportifs et des spectacles. Le passeport s’appliquera également aux restaurants et aux réceptions de mariage et de funérailles.

Le passeport ne sera pas requis pour les services religieux, les cérémonies funéraires et les noces, dans les commerces et les banques, ou pour accéder aux services de santé.

M. King a précisé mardi que le programme impliquera au début, dans deux semaines, de montrer une preuve papier de vaccination ; on passera ensuite à un code QR.

Le gouvernement de l’île signalait mardi trois nouveaux cas de COVID-19, tous impliquant des contacts étroits avec des cas déjà connus. La médecin-hygiéniste en chef, Heather Morrison, a précisé qu’il y avait 47 cas actifs.

Le passeport vaccinal entrera en vigueur mercredi au Nouveau-Brunswick et le 4 octobre en Nouvelle-Écosse.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le premier ministre Andrew Furey a annoncé début septembre que son gouvernement introduirait un tel passeport vaccinal, sur le modèle québécois. Son ministre de la Santé a toutefois précisé quelques jours plus tard que ce passeport ne serait pas obligatoire : il appartiendra aux commerces de décider individuellement s’ils veulent l’exiger à la porte.

La Nouvelle-Écosse signalait mardi 25 nouveaux cas de COVID-19, dont 14 dans la zone centrale de la province, qui comprend Halifax.

Cinq nouveaux cas ont été signalés dans la zone nord, où une éclosion au sein d’un « groupe défini et non vacciné » continue de croître, selon la santé publique. On comptait aussi trois nouveaux cas dans chacune des zones ouest et est de la province.

La Nouvelle-Écosse comptait mardi 137 cas actifs et neuf hospitalisations liées à la COVID-19.