Prêt ? Pas prêt ? Dans quelques heures, le passeport vaccinal sera désormais requis au Québec pour participer à une panoplie d’activités publiques. Survol des questions les plus souvent posées.

Judith Lachapelle
Judith Lachapelle La Presse

Qu’est-ce que le passeport vaccinal ?

Le passeport vaccinal compile les preuves de vaccination contre la COVID-19 et les tests de dépistage positifs à la maladie sous la forme d’un code QR. Le passeport devient valide lorsqu’il s’est écoulé 7 jours après la deuxième dose de vaccin (ou 14 jours après une dose du vaccin Janssen), ou une seule dose dans le cas des personnes qui ont eu la maladie. En balayant ce code QR (en le « scannant »), on peut confirmer si son détenteur est adéquatement vacciné ou pas.

Où faudra-t-il présenter son passeport vaccinal ?

Un passeport valide sera obligatoire pour fréquenter un grand nombre de lieux intérieurs : les bars, les restaurants, les salles de spectacle, les cinémas, les casinos, les centres d’amusement (comme les salons de quilles ou les jeux d’évasion), les salles de congrès, les gyms, piscines et centres sportifs intérieurs, les stades et arénas. Il sera aussi requis pour certaines activités parascolaires sportives.

Il ne sera pas requis pour ces autres activités publiques intérieures : cérémonies (mariages, funérailles, baptêmes…), lieux de culte, salons de coiffure et d’esthétique, spas, saunas, massothérapie, hébergement (hôtels, auberges…), cours de conduite, musées et bibliothèques. Il n’est pas non plus requis pour les commerces de détail, les centres commerciaux et les supermarchés.

Qu’en est-il des activités publiques qui se tiennent dehors ?

Bon nombre d’entre elles seront réservées aux détenteurs d’un passeport vaccinal. C’est le cas des terrasses des restaurants et bars (mais pas du service à l’auto ni des comptoirs de salle à manger), parcs aquatiques et parcs d’attractions, jardins botaniques, zoos, cinéma en plein air, tournois de golf, marches et marathons.

Consultez la liste complète des lieux et activités exigeant le passeport vaccinal

Donc, à partir de mercredi, ce passeport vaccinal sera obligatoire dans tous les lieux désignés ?

Oui. Mais jusqu’au 15 septembre, aucune sanction ne sera appliquée, le temps de roder le système à grande échelle.

Est-ce que la preuve de vaccination sur papier (sans code QR) qu’on m’a remise au centre de vaccination est suffisante ? Ou l’inscription du vaccin dans mon carnet de vaccination ?

Non, il faudra absolument présenter le code QR. Pas de code QR, pas de passeport.

Téléchargez votre code QR sur le site du gouvernement du Québec

Suis-je obligé d’utiliser l’application VaxiCode sur mon appareil mobile ?

Non. Vous pouvez présenter votre code QR autrement, par exemple, sous la forme d’un fichier PDF dans votre appareil mobile. Ou sur papier, si vous avez imprimé votre preuve. L’application est, essentiellement, un outil qui sert à faciliter la présentation du code QR, mais ce n’est pas obligatoire de l’utiliser.

À noter que pour toutes les personnes âgées de plus de 16 ans, il faudra toujours présenter une autre carte d’identité avec photo pour compléter son identification. Cette carte doit être « une pièce d’identité reconnue par le gouvernement », précise Robert Maranda, porte-parole du MSSS. La carte d’assurance maladie, le permis de conduire, c’est bon. La carte de membre du club de bowling ? Pas vraiment, non.

Et si je ne possède pas de carte d’identité avec photo ?

En effet, à partir de l’âge de 75 ans, la photo n’est plus obligatoire sur la carte d’assurance maladie, reconnaît le MSSS. « Advenant qu’une personne de 75 ans et plus n’a pas de photo sur sa carte RAMQ, et n’a pas de permis de conduire ou autre pièce d’identité avec photo, une preuve d’identité sans photo sera acceptée », dit M. Maranda.

Je n’ai pas de téléphone intelligent ou d’ordinateur. Comment obtenir une copie papier de mon code QR ?

En téléphonant au 1 877 644-4545 (Services Québec), et on vous enverra une copie papier par la poste. Mais le Ministère vous encourage fortement à demander l’aide de vos proches pour imprimer votre document vous-même.

Pour conserver le document en bon état, le MSSS vous recommande de le faire plastifier, par exemple, dans un commerce de service de photocopie.

Lors des projets pilotes, on a remarqué que le code était moins lisible sur une feuille froissée (par exemple, lorsqu’elle a été pliée), ou si le code a été imprimé avec une autre couleur que le noir sur du papier blanc.

Robert Maranda, porte-parole du ministère de la Santé et des Services sociaux

La taille du carré importe moins : un code QR en format « carte professionnelle » est suffisamment lisible.

Je n’ai pas été vacciné au Québec. Comment puis-je obtenir un passeport vaccinal ?

Pour les résidants du Québec : d’abord, il faut prendre un rendez-vous pour présenter ses preuves de vaccinations hors Québec et les faire valider. Une fois cette étape franchie, vous pourrez télécharger votre code QR.

Consultez la démarche pour faire reconnaître une vaccination hors Québec

Pour les non-résidants : les personnes dont l’adresse principale n’est pas au Québec (comme les touristes) sont les seules qui peuvent présenter une autre preuve vaccinale que le code QR québécois. Les non-résidants — qu’ils viennent d’un autre pays ou d’une autre province — doivent donc présenter un document officiel attestant de leur vaccination adéquate, ainsi qu’une preuve de résidence à l’extérieur du Québec.

Quelles sont les craintes quant aux failles de sécurité observées jusqu’ici ?

Le code QR contient une quantité limitée de renseignements personnels, soit le nom, la date de naissance, ainsi que la liste des vaccins contre la COVID-19 qui ont été administrés (nom du vaccin, date et lieu de vaccination).

Mais le commerçant qui balaie le code QR avec l’application VaxiCode Verif n’a accès qu’à deux renseignements : le nom de la personne et un indicateur coloré si la personne est adéquatement vaccinée (vert) ou pas (rouge). L’application VaxiCode Verif ne garde pas en mémoire les codes QR balayés.

Jusqu’ici, des pirates informatiques ont réussi à déjouer certains éléments du code QR, notamment en reproduisant le code personnel d’élus québécois, ou en falsifiant le processus de vérification. Ces failles ont été corrigées, a indiqué vendredi le ministre responsable de la Protection des renseignements personnels, Éric Caire.

Rectificatif
Ce texte a été modifié de sa version originale pour ajouter des précisions quant à l’obligation de présenter une carte d’identité avec photo.