(Québec) Les amateurs de hockey seront invités à présenter leur preuve vaccinale pour assister au match présaison de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) disputé le 24 août, à Shawinigan. Il s’agit du quatrième projet pilote organisé par Québec pour tester l’application du passeport vaccinal à compter du 1er septembre.

Fanny Lévesque
Fanny Lévesque La Presse

Le projet pilote s’ajoute à ceux déployés dans un restaurant de Québec, un gym de Laval et un bar de Montréal. La LHJMQ avait formulé « son souhait » de contribuer à l’effort pour orchestrer la mise en œuvre du passeport vaccinal au Québec, a fait savoir le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans un communiqué publié vendredi.

C’est l’équipe des Cataractes de Shawinigan « qui s’est en premier lieu portée volontaire », a-t-on indiqué.

« En tant qu’organisation sportive, nous avons une responsabilité citoyenne importante et un rôle de modèle à jouer dans la société québécoise. C’est pourquoi nous encourageons nos amateurs à aller chercher leurs deux doses de vaccin afin que nous puissions tous revivre de grandes émotions lors des parties de la LHJMQ », a écrit le porte-parole de la LHJMQ, Maxime Blouin.

Il faut rappeler qu’il s’agit d’une participation volontaire. Ainsi, personne ne se fera refuser l’accès au site.

Québec implantera un passeport vaccinal à travers la province à compter du 1er septembre. Le laissez-passer vaccinal sera nécessaire pour avoir accès à des services non essentiels. Les restaurants, bars et gym seront ciblés, notamment. Les festivals et « lieux intérieurs de grande activité », comme le Centre Bell, devront aussi exiger le passeport vaccinal à l’entrée.

La liste exhaustive des activités et services non essentiels où le laissez-passer vaccinal sera exigé n’a pas encore été dévoilée par les autorités. Le commerce au détail est exclu pour le moment. Le gouvernement Legault a déjà promis une mise à jour sur le sujet dans la semaine du 23 août.

Québec espère que le passeport vaccinal incitera davantage de Québécois à se faire vacciner avant la rentrée. Il veut aussi éviter un reconfinement généralisé alors que la quatrième vague de la pandémie s’est levée et que le variant Delta, réputé pour être plus contagieux, progresse dans la province.