Ottawa recommande désormais de vacciner plus de 80 % des Canadiens dans chacune des tranches d’âge admissibles devant la croissance du variant Delta. Ce dernier inquiète de plus en plus les autorités sanitaires, notamment aux États-Unis, en raison de sa contagiosité élevée.

Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse
Mathieu Perreault
Mathieu Perreault La Presse

L’Agence de la santé publique du Canada a diffusé vendredi une mise à jour de ses projections de la propagation de la pandémie au pays. Plus contagieux, le variant Delta s’impose rapidement et entraîne une recrudescence des contaminations. Ottawa dit en effet observer depuis le 18 juillet une tendance à la hausse des nouveaux cas d’un océan à l’autre.

Pour contrer la progression du variant Delta, l’Agence en vient à recommander d’« augmenter la couverture vaccinale complète au-dessus de 80 % parmi tous les groupes d’âge [admissibles] ».

Officiellement, le Québec vise toujours à vacciner 75 % de ses résidants dans chacun des groupes d’âge, mais le ministre québécois de la Santé, Christian Dubé, a dit cet été espérer dépasser le seuil des 80 %.

À l’heure actuelle, le cap des 80 % a déjà été dépassé pour la première dose chez tous les Québécois de 40 ans et plus. Les 12 à 17 ans s’en approchent, affichant un taux de 79,9 %. Les 18-29 ans en demeurent toutefois loin, à 71 %.

Plus de chemin reste toutefois à parcourir pour la deuxième dose. Au Québec, le seuil des 80 % est dépassé chez les 60 ans et plus, mais pas dans les tranches d’âge plus jeunes.

Risque élevé d’hospitalisation

Malgré la vaccination, l’arrivée du plus récent variant représente une menace sérieuse, prévient Ottawa. « Les cas de Delta ont un plus grand risque d’être hospitalisés. » L’Agence de la santé publique du Canada note que le variant Delta réduit l’efficacité des vaccins. Il assure toutefois une « protection substantielle contre les hospitalisations ».

Enfin, Ottawa note que la « majorité des cas de Delta au Canada surviennent chez les personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées ».

En l’absence de couverture vaccinale adéquate, Santé Canada prévoit une quatrième vague qui pourrait entraîner une forte hausse des hospitalisations au début de 2022.

Le variant Delta suscite l’inquiétude aux États-Unis

Le variant Delta suscite de plus en plus d'inquiétude au sud de la frontière. Depuis une semaine, les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) du gouvernement américain sonnent l’alarme, resserrant notamment les recommandations sur le port du masque pour les personnes adéquatement vaccinées.

Vendredi matin, le New York Times a publié un document interne des CDC témoignant de cette inquiétude. Celui-ci indique notamment que le variant Delta est aussi contagieux que la varicelle. Chaque personne infectée contamine de 5 à 9,5 autres personnes, contre 8 pour la varicelle, 2 pour le rhume saisonnier et de 1,5 à 3,5 pour la souche initiale du SARS-CoV-2, le coronavirus responsable de la COVID-19.

Le document interne des CDC énumère aussi les études inquiétantes sur le variant Delta, notamment une étude indienne montrant que s’il infecte une personne adéquatement vaccinée, celle-ci propage autant le virus qu’une personne non vaccinée. Il cite aussi deux études canadiennes montrant d’une part que la vaccination est efficace contre le variant Delta, mais, d’autre part, que le variant est responsable d’une maladie plus grave, ce qui se traduit notamment par un risque d’hospitalisation et de décès deux fois plus élevé.

« Je crois qu’il est prématuré de dire que les personnes adéquatement vaccinées transmettent autant que les non vaccinées le variant Delta », commente Donald Vinh, microbiologiste et infectiologue au Centre universitaire de santé McGill. « Le document des CDC montre la quantité de virus dans le nez des patients, mais on ne sait pas si cette quantité demeure élevée aussi longtemps que pour les non-vaccinés. Ceci dit, ça remet à l’avant-scène l’importance de porter le masque. »

Le DVinh explique qu’un vaccin ne vise pas à prévenir l’infection, mais à empêcher le virus de se répliquer dans le corps humain. Cela pourrait signifier un nombre élevé de cellules virales au début de l’infection, mais une durée plus faible de ce niveau élevé de réplication virale. Et ce, même si le document interne des CDC indique que la durée de la présence de virus dans le nez, selon l’étude indienne, était la même que l’on soit adéquatement vacciné ou non vacciné, selon le DVinh.

L’auteur d’une étude canadienne citée par les CDC, Jeff Kwong, de l’Université de Toronto, estime lui aussi qu’il est trop tôt pour conclure que le variant Delta est aussi transmissible chez les personnes adéquatement vaccinées que chez les non vaccinées. « Une chose est sûre, c’est qu’au Québec, avec le passeport vaccinal, vous avez un avantage », dit le DKwong. Mais si le vaccin n’empêche pas l’infection et qu’il ne diminue pas la transmission du virus, à quoi sert le passeport vaccinal ? « C’est vrai, la question pourrait alors se poser, mais je ne pense pas que ce soit le cas », répond-il.

Hausse des cas au Québec

Pendant ce temps, le Québec continue à observer une hausse de la propagation de la COVID-19 sur son territoire, mais l’impact sur les hospitalisations et les décès demeure limité.

La province a rapporté vendredi 125 nouveaux cas. La tendance à la hausse du nombre des cas se chiffre à 24 % sur une semaine. L’augmentation se concentre actuellement à Trois-Rivières et à Laval. Les deux villes affichent en ce moment un taux de 34 cas actifs pour 100 000 habitants.

On recense actuellement 60 personnes hospitalisées en raison de la COVID-19, soit 1 de moins que la veille. De ce nombre, 17 se trouvent aux soins intensifs, soit 2 de moins.

Quant à la vaccination, 6,2 millions de Québécois ont reçu à ce jour au moins une dose, soit 72,7 % de la population, tous âges confondus. De ce nombre, 4,8 millions en ont reçu deux, soit 55,7 %. En tenant compte uniquement des personnes admissibles à la vaccination, la proportion des « pleinement vaccinés » grimpe à 65,9 %.

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

  • INFOGRAPHIE LA PRESSE

1/3
  •  
  •  
  •