(Ottawa) Le Canada est bien loin d’être sur le point de rouvrir ses frontières aux voyageurs qui ne sont pas vaccinés contre la COVID-19, a signalé jeudi le premier ministre Justin Trudeau.

Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse

« Je peux vous dire tout de suite que ça n’arrivera pas avant un bon moment », a-t-il laissé tomber en marge d’une annonce aux airs préélectoraux du côté de la Colombie-Britannique.

« Nous devons continuer à nous assurer […] que tous les sacrifices que tant de gens ont faits au cours des derniers mois n’ont pas été vains […] Nous n’allons pas compromettre ça en allant trop rapidement », a-t-il ajouté.

Le premier ministre n’a pas non plus semblé pressé de procéder à la réouverture de la frontière entre le Canada et les États-Unis, qui restera fermée aux déplacements non essentiels au moins jusqu’au 21 juillet prochain.

« Nous nous approchons de la fin de cette pandémie, mais nous ne sommes pas encore rendus là », a-t-il dit en citant comme indicateurs l’état de la campagne de vaccination et la situation épidémiologique au pays.

« Nous allons continuer à travailler avec les provinces, nous allons continuer à discuter d’un plan sur le quand et le comment se fera la réouverture, et nous allons continuer à travailler avec la Maison-Blanche et nos partenaires aux États-Unis », a-t-il dit.

« Mais nous allons nous assurer qu’à chaque étape, la sécurité des Canadiens et la solidité du plan demeurent la priorité », a poursuivi Justin Trudeau, qui fait l’objet de pressions d’acteurs des milieux politique et économique pour rouvrir la traverse.

Le gouvernement canadien a assoupli les restrictions à la frontière pour les voyageurs aériens. Depuis lundi, les Canadiens qui sont adéquatement vaccinés ne sont plus tenus de faire une quarantaine à l’hôtel, entre autres allègements.

Les frontières demeurent toutefois fermées aux voyageurs étrangers. Elles sont verrouillées depuis mars 2020, lorsque la première vague de la pandémie de la COVID-19 a déferlé sur le Canada et à travers le monde.