(Montréal) La semaine dernière, 95 % des Québécois qui ont reçu un diagnostic de COVID-19 n’étaient pas « adéquatement » vaccinés, a rapporté mercredi le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Stéphanie Marin La Presse Canadienne

Plus précisément, 64,5 % d’entre eux n’étaient pas du tout vaccinés (ou avaient reçu leur première dose il y a moins de 14 jours, donc le vaccin n’offrait pas sa protection maximale) et 31 % n’avaient eu qu’une seule injection.

Certains ont dû être hospitalisés. La proportion de ceux qui n’étaient pas adéquatement vaccinés était la même, soit à hauteur de 95 % durant cette période allant du 27 juin au 3 juillet.

Le ministre a obtenu ces chiffres auprès de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ).

Cela veut aussi dire que seulement 5 % des personnes ayant reçu un diagnostic de COVID-19 cette semaine-là avaient reçu les deux doses recommandées.

« Face aux variants, on doit se donner les moyens pour éviter les hospitalisations et un reconfinement », écrit le ministre sur son compte Twitter mercredi.

M. Dubé doit d’ailleurs faire le point jeudi à 13 h sur la campagne de vaccination. Lundi, il avait indiqué que des détails seraient donnés sur la fameuse « preuve vaccinale ».

En date de mardi, plus du tiers des Québécois de plus de 12 ans avaient obtenu leurs deux doses de vaccin contre la COVID-19.