Avec 149 nouveaux cas de COVID-19 rapportés lundi, le Québec enregistre son plus faible bilan depuis le 1er septembre, soit le tout début de la deuxième vague à avoir déferlé sur la province, qui rapporte aussi quatre décès supplémentaires.

Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin La Presse

Les 149 nouveaux cas rapportés lundi portent la moyenne quotidienne calculée sur une semaine à 226. Cela représente une baisse du tiers sur une semaine.

La moyenne provinciale est ainsi de 2,7 nouveaux cas par jour par 100 000 habitants, se rapprochant du seuil jaune.

Signe de l’embellie, plus aucune région n’affiche un taux de propagation de niveau orange. Dernière en lice, Chaudière-Appalaches vient de voir son taux baisser à 5,7 cas par 100 000 habitants et entre ainsi dans le niveau statistique jaune. À noter, la majorité des régions sont présentement statistiquement en vert, soit 10. Six sont statistiquement en jaune.

Le gouvernement Legault doit annoncer cet après-midi quelles régions verront leurs mesures sanitaires assouplies. Selon le plan initial de déconfinement, le passage au jaune pour la majorité des régions est prévu le 14 juin.

Le nombre de personnes hospitalisées a légèrement diminué pour s’établir à 263, soit deux de moins que la veille. Par contre, on compte deux personnes de plus aux soins intensifs, soit 60. La tendance sur une semaine demeure néanmoins fortement à la baisse.

Avec quatre décès supplémentaires rapportés mardi, la moyenne quotidienne demeure à trois. Des quatre décès rapportés mardi, deux sont survenus à Montréal, un en Montérégie et un autre au Bas-Saint-Laurent.

Le Québec rapporte par ailleurs avoir administré 66 963 doses de vaccin lundi, pour un total de 6,2 millions depuis le début de la campagne. Ainsi, 5,6 millions de Québécois ont reçu au moins une première dose, soit 65,5 % de la population. Du nombre, 605 854 ont reçu deux doses, soit 7,1 % des Québécois.

La COVID-19 en graphiques

Suivez la progression de la pandémie en temps réel dans notre page de graphiques interactifs.