(Toronto) Les experts de l’Ontario COVID-19 Science Advisory Table donnent le feu vert à la province pour rouvrir les écoles en toute sécurité. Selon ces scientifiques, l’Ontario est en mesure de rouvrir les classes sur une base régionale tout en limitant le risque de transmission du virus.

La Presse Canadienne

Cette déclaration est une réponse à la demande du premier ministre Doug Ford qui a demandé aux experts s’ils croyaient que la province pouvait rouvrir les écoles alors que les cas de COVID-19 sont à la baisse.

Le groupe affirme que certaines régions pourraient rouvrir en suivant les conseils des médecins hygiénistes locaux et en continuant de respecter les mesures de santé publique.

Ils sont d’avis que la fermeture des écoles nuit à la santé physique et mentale de certains élèves et que la réouverture permettrait la reprise des contacts avec les enseignants et les pairs.

La province a fermé les écoles en avril alors que les cas de COVID-19 augmentaient et Doug Ford a déclaré qu’il souhaitait un consensus sur la question de la part des parties prenantes avant de prendre une décision.

L’Ontario COVID-19 Science Advisory Table avait récemment déclaré que la réouverture des écoles pourrait entraîner une augmentation du taux de cas de COVID-19 entre 6 et 11 %.

Le groupe affirme aujourd’hui qu’il croit que l’augmentation des cas qui résulterait de la réouverture des écoles est faible et que la plupart des centres de santé publique estiment pouvoir gérer ces augmentations.

Prolongement pour les vaccins d’AstraZeneca

Pendant ce temps, la province affirme avoir reçu la permission de Santé Canada de prolonger l’expiration de certaines doses du vaccin Oxford-AstraZeneca.

Une porte-parole de la ministre de la Santé, Christine Elliott, a déclaré que l’autorisation de changer l’expiration de six à sept mois est intervenue après un examen des « données de stabilité ».

Alexandra Hilkene a expliqué que cela signifie que les doses de vaccin dont la date d’expiration initiale est le 31 mai peuvent désormais être utilisées jusqu’au 1er juillet.

Les pharmacies et les cabinets de médecins s’étaient précipités pour administrer des milliers de vaccins ce week-end avant l’expiration pour éviter de gaspiller des doses.

Avant cette annonce, l’Ontario tentait de redistribuer un stock de 45 000 doses expirant lundi et de 10 000 autres qui expirent en juin.

La province a suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca plus tôt ce mois-ci en raison d’une augmentation des cas de caillots sanguins, rares mais parfois mortels.

Cette semaine, la province a recommencé à proposer le vaccin d’AstraZeneca comme deuxième injection aux personnes qui ont reçu une première dose entre le 10 et le 19 mars dans les pharmacies de Toronto, Windsor et Kingston, ainsi que dans certains centres de soins.

Environ 90 000 personnes ont participé au projet pilote d’AstraZeneca dans les pharmacies entre le 10 mars et le 19 mars.

1057 nouveaux cas

L’Ontario indique que 148 972 doses d’un vaccin COVID-19 ont été administrées depuis les derniers chiffres de vendredi pour un total de plus de 8,8 millions de doses.

Dans la province, 1057 nouveaux cas et 15 décès supplémentaires ont été rapportés samedi.

Les nouvelles infections ont été principalement dépistées à Toronto (228), dans la région de Peel (178), celle de York (82) et à Hamilton (71), a détaillé la ministre de la Santé, Christine Elliott.

Son ministère mentionne aussi que 934 personnes sont toujours hospitalisées, dont 626 en soins intensifs et 438 sous respirateur.