Des centaines d’adolescents ont amorcé une véritable course aux vaccins dès cette fin de semaine. Une clinique située dans l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce a offert la vaccination trois jours plus tôt que prévu.

Coralie Laplante La Presse

Dès que la clinique de l’aréna Bill-Durnan a accepté de vacciner les adolescents, une véritable opération de bouche à oreille a suivi. « Ça s’est répandu comme une traînée de poudre », a affirmé le porte-parole du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, Carl Thériault.

Nicolas Blain et sa fille de 14 ans, Rebecca, se sont d’abord présentés dimanche à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, où les adolescents pouvaient se faire vacciner sans rendez-vous. Une fois sur place, aucune dose n’était disponible.

« Mon amie m’a textée qu’elle s’était fait vacciner à l’aréna [Bill-Durnan] », a affirmé Rebecca. Son père et elle se sont donc présentés sur place en après-midi, mais déjà, toutes les doses sans rendez-vous étaient écoulées.

Des coupons ont été remis aux personnes dans la file d’attente monstre de dimanche matin, pour qu’elles se présentent à l’aréna à une heure précise, a expliqué un employé de la clinique de l’aréna, qui a préféré taire son nom par crainte de représailles de son employeur.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

De gauche a droite : Brooke Chazonoff-Mosse, 15 ans, Spencer Chazonoff-Mosse, 13 ans, leur mère Lari Chazonoff, et Carly Chazonoff-Mosse, 13 ans, au centre de vaccination de l’aréna Bill-Durnan, à Montréal

Le même engouement s’était fait ressentir samedi, où toutes les doses sans rendez-vous ont été écoulées.

Lari Chazonoff et ses trois enfants ont été plus chanceux. Ayant obtenu un coupon, les adolescents âgés de 13 à 15 ans ont pu tendre le bras. « Nous sommes plus près de ne plus porter de masque », a lancé l’un d’eux, Spencer.

Des doses supplémentaires fournies

Au départ, le CIUSSS avait prévu d’administrer 1300 doses sans rendez-vous à l’aréna Bill-Durnan entre samedi et lundi.

Toutefois, cette quantité de vaccins n’a pas suffi à répondre à la demande des jeunes. Ce sont 533 doses qui ont été administrées dans la journée de samedi, dont 64 % ont été administrées à des personnes de 12 à 17 ans.

Dimanche, ce sont plutôt 680 injections qui ont été données, dont 81 % à des jeunes de 12 à 17 ans.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a donc fourni 1000 doses supplémentaires à la clinique de vaccination de l’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Ainsi, 500 doses sans rendez-vous seront disponibles ce lundi.

À l’échelle du Québec, l’ouverture de la prise de rendez-vous pour les jeunes de 12 à 17 ans se déroulera le 25 mai.

« La situation est encourageante »

Dans la province, 477 nouveaux cas de COVID-19 ont été rapportés dimanche, en plus de 3 décès supplémentaires. Montréal a enregistré 167 cas, soit 8 de plus que samedi.

La pression sur le réseau de la santé diminue toujours. Trois hospitalisations de moins que samedi ont été recensées. En ce qui concerne les patients admis aux soins intensifs, 103 s’y trouvent toujours, le même nombre que la veille.

« La situation est encourageante. Je rappelle que les assouplissements annoncés entrent en vigueur le 28 mai, vendredi prochain. D’ici là, il faut continuer de respecter les mesures sanitaires du palier de couleur de votre région », a rappelé sur son compte Twitter le ministre de la Santé, Christian Dubé.

Ce sont 54,4 % des Québécois qui sont vaccinés en date du 23 mai, 65,7 % si l’on tient compte des adultes seulement. La Santé publique progresse vers son objectif de 75 % de la population adulte vaccinée avec au moins une dose d'ici le 15 juin.

Au pays, 50 % de la population a reçu une première dose de vaccin.

Des assouplissements attendus

Ce lundi, les mesures spéciales d’urgence seront retirées dans les régions où elles étaient toujours appliquées, soit dans des secteurs de l’Estrie, de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent.

Toute la province bénéficiera aussi vendredi d’une série d’assouplissements, dont l’abolition du couvre-feu et l’ouverture des terrasses des restaurants. Les rassemblements à l’extérieur sur un terrain privé seront également permis. Toutefois, ils devront se limiter à un maximum de huit personnes de bulles différentes, ou à des personnes de deux résidences.

Les déplacements entre les régions seront dorénavant acceptés. Enfin, les salles de spectacles pourront ouvrir leurs portes à un total de 2500 personnes, séparées en sections de 250 personnes.

Samedi, plus de 300 personnes se sont rassemblées à la plage du Cap–Saint-Jacques, à Montréal, où les mesures sanitaires n’ont pas été appliquées, selon un reportage du Journal de Montréal.