La campagne de vaccination sans rendez-vous continue d’attirer les jeunes au Palais des congrès, à Montréal. Les 500 doses qui étaient disponibles – soit moitié moins que ce qui avait été prévu à l’aube du week-end – ont rapidement été écoulées en début de journée samedi.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Pour le moment, on a 500 doses sans rendez-vous à écouler, mais ça peut toujours évoluer en cours de journée. Tous les coupons pour ces doses-là avaient déjà été donnés vers 8 h 15 », explique la porte-parole du CIUSSS Centre-Sud, Annie Dufour.

L’organisation avait indiqué vendredi avoir obtenu 1000 doses sans rendez-vous supplémentaires pour samedi, et 1000 autres pour dimanche, mais ces chiffres ont finalement été revus à la baisse. Des discussions sont toujours en cours auprès du ministère de la Santé (MSSS) pour augmenter le nombre de doses sans rendez-vous disponibles, assure-t-on toutefois, en espérant pouvoir offrir plus de vaccins dimanche.

Avec les rendez-vous déjà pris à l’avance, le CIUSSS estime qu’il se dirige « vers une journée de 3200 doses administrées ». « Cela dit, ça peut toujours changer en fonction des annulations. En moyenne, on a environ 100 à 150 annulations par jour, dans le rendez-vous », indique Mme Dufour.

Comme la veille, la forte majorité des personnes qui ont reçu ou qui recevront une dose sans rendez-vous samedi sont âgées de 18 et 30 ans. En fait, 90 % des usagers concernés se situent dans cette tranche d’âge.

Vendredi, les 600 doses disponibles sans rendez-vous avaient aussi été écoulées en tout début de journée au Palais des congrès. Le centre avait par ailleurs accueilli plus de 3000 rendez-vous de vaccination, atteignant ainsi la pleine capacité pour une toute première fois depuis le début de la campagne sans rendez-vous.

Cette dernière a d’abord été lancée jeudi. Ce sont des doses de Pfizer et de Moderna qui sont administrées, contrairement à la dernière campagne sans rendez-vous il y a quelques semaines, qui utilisait des doses d’AstraZeneca pour des Québécois plus âgés.