Le Québec observe vendredi une légère hausse des hospitalisations, alors que la province recense 838 nouveaux cas de COVID-19 et huit décès supplémentaires. Pendant ce temps, la campagne de vaccination atteint de nouveaux sommets.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

Les 838 nouveaux cas portent à 800 la moyenne quotidienne calculée sur sept jours, une baisse de 13 % sur une semaine. Quant à eux, les huit décès supplémentaires portent à sept la moyenne quotidienne.

Des huit décès rapportés, trois sont survenus en Chaudière-Appalaches, deux à Montréal, un au Saguenay–Lac-Saint-Jean, un en Outaouais et un à Laval. Au total, 11 025 personnes ont jusqu’ici perdu la vie des suites de complications liées au virus.

On observe par ailleurs une hausse de dix hospitalisations dans le réseau québécois. Pour l’heure, 530 patients demeurent donc hospitalisés en lien avec la COVID-19, dont 123 se trouvent toujours aux soins intensifs, une hausse de deux cas en 24 heures sur ce plan.

Avec 50 nouveaux cas rapportés vendredi, le Bas-Saint-Laurent affiche une tendance à la hausse de 23 % sur une semaine. La région affiche un taux quotidien de 25 nouveaux cas par 100 000 habitants. À l’inverse, Chaudière-Appalaches poursuit sa tendance à la baisse, affichant un taux de 22 cas par 100 000 habitants, une diminution de 19 % sur une semaine.

La vaccination à plein régime

Côté vaccination, un peu plus de 110 000 doses ont été administrées dans la seule journée de jeudi, établissant ainsi un nouveau record depuis le début de la campagne il y a quelques mois. À ce chiffre s’ajoutent aussi 2800 doses données avant le 13 mai qui n’avaient pas encore été comptabilisées, pour un total de près de 113 000.

Plus de 4,1 millions de Québécois ont reçu au moins leur première dose jusqu’ici, ce qui constitue environ 45,8 % de la population. La proportion grimpe à 56 % si on tient uniquement compte des adultes (18 ans et plus). À noter : 225 000 Québécois ont reçu leurs deux doses, soit 2,6 % de la population. Le gouvernement Legault dispose présentement d’une réserve d’environ 450 000 doses de vaccin.

D’ailleurs, les 600 doses disponibles sans rendez-vous étaient déjà écoulées en tout début de journée au Palais des congrès vendredi, alors qu’une majorité de jeunes âgés de 18 à 24 ans s’y sont présentés à l’aube. Le centre a aussi accueilli plus de 3000 rendez-vous de vaccination, atteignant ainsi la pleine capacité pour une toute première fois.

Sur Twitter, le ministre de la Santé, Christian Dubé, s’est réjoui de la progression de la vaccination dans la province. « La semaine des jeunes continue de bien aller : chez les 25-29, 50 % ont été vaccinés ou pris rendez-vous », a-t-il soulevé, remerciant au passage la population « de faire la différence ».

« Depuis [jeudi], les personnes peuvent recevoir leur preuve vaccinale de façon électronique. Déjà 84 000 personnes ont téléchargé leur code QR. La Santé publique poursuit ses travaux intensifs sur l’utilisation potentielle de la preuve électronique. L’outil technique est prêt », a aussi rappelé M. Dubé.

L’état des variants

Mercredi, le Québec a réalisé 36 776 tests de dépistage, un chiffre relativement stable par rapport à la moyenne hebdomadaire. L’Institut national de santé publique (INSPQ), de son côté, recense vendredi un total de 5894 cas de variants par séquençage, une hausse de 360 par rapport à la veille. Le taux de positivité aux principaux variants sous surveillance est de 89,7 %.

La majorité des cas de variants proviennent toujours du variant B.1.1.7, en provenance du Royaume-Uni, suivi par le B.1.351 (Afrique du Sud) et P.1 (Brésil). Trois semaines après avoir détecté un premier cas du variant d’origine indienne, 11 cas y sont maintenant associés au Québec, a confirmé vendredi l’INSPQ. Ils ont tous été « détectés chez des voyageurs », a indiqué la porte-parole Isabelle Girard, sans pouvoir donner une distribution par régions.

Avec Pierre-André Normandin