L’Estrie passera à son tour en zone rouge dès lundi en raison de « la situation épidémiologique préoccupante », a annoncé samedi après-midi le gouvernement Legault, en appelant les résidents au respect des mesures sanitaires.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

C’est donc dire que dès lundi à 00 h 01, les restaurants devront fermer leurs salles à manger. Ils pourront néanmoins continuer d’effectuer de la livraison et de la vente de nourriture pour emporter. Les gyms devront aussi fermer leurs portes, comme c’est déjà le cas dans toutes les zones rouges du Québec.

Les lieux de culte, eux, seront ramenés à une limite maximale de 25 personnes, pendant que les activités extérieures – de sport ou de loisirs – ne pourront dorénavant être pratiquées que par groupe de maximum huit personnes avec distanciation. Il demeure encore possible de les pratiquer avec les personnes de son même ménage sans distanciation.

Québec rappelle aussi que les activités intérieures « réalisées en solo, en duo ou avec les occupants d’une même résidence privée » seront permises seulement « dans les piscines, les patinoires et les lieux pour jouer au tennis et au badminton ». Enfin, dans le réseau de l’éducation, les élèves de l’Estrie de troisième, quatrième et cinquième secondaires devront à leur tour passer en enseignement « alternance » dès le 12 mai prochain. Un jour sur deux devra donc être fait depuis la maison, en enseignement à distance.

Le CIUSSS de l’Estrie a indiqué dans un communiqué que plusieurs critères réunis ont motivé la décision, dont « une hausse significative du nombre d’éclosions dans la communauté, un pourcentage plus élevé de cas positifs parmi les personnes testées, une augmentation significative du nombre d’hospitalisations et la prédominance des variants qui sont plus transmissibles ».

J’appelle les Estriens à une très grande prudence. Respectez toutes les mesures sanitaires et les consignes de confinement, faites-vous dépister dès l’apparition de symptômes et allez vous faire vacciner dès que vous êtes éligibles, afin que notre passage en zone rouge soit le plus court possible.

Le DAlain Poirier, directeur régional de santé publique de l’Estrie

Sous haute surveillance

À l’heure actuelle, l’Estrie recense environ 11,6 nouveaux cas par 100 000 habitants sur une semaine, une tendance qui est à la hausse de 18 % depuis les sept derniers jours. La région totalise tout près de 112 cas actifs par 100 000 habitants. C’est toutefois dans la MRC du Granit où on en recense le plus, avec environ 926 cas actifs par 100 000 habitants. À l’exception de Coaticook, aucune autre région ne surpasse la barre des 200 cas actifs, dans la même proportion.

Des mesures spéciales d’urgence s’appliquent d’ailleurs depuis le 6 mai dernier dans la MRC du Granit, qui est sous haute surveillance par les autorités régionales de Santé publique.

On compte présentement 39 personnes hospitalisées en lien avec la COVID-19 en Estrie, ce qui représente une baisse d’un cas dans les 24 dernières heures, montrent des données de l’Institut national de santé publique (INSPQ) disponibles en ligne.

Le gouvernement rappelle aussi qu’à l’approche de la fête des Mères, dimanche « le respect des consignes sanitaires en vigueur demeure essentiel » partout dans la province. « Dans les régions se trouvant aux paliers orange et rouge, les rassemblements en famille ou entre amis, ne sont pas autorisés », souligne le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) dans un communiqué.