(Ottawa) La distribution des 300 000 doses du vaccin de Johnson & Johnson (Janssen) arrivées mercredi au Canada est mise en attente en raison de préoccupations liées à la qualité du produit.

Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse

Le gouvernement fédéral en a fait l’annonce vendredi en fin d’après-midi, dans un communiqué.

« Santé Canada a appris qu’une substance médicamenteuse produite à l’installation d’Emergent [dans l’État du Maryland] avait été utilisée dans la fabrication des doses du vaccin de Janssen qui devaient initialement être utilisées au Canada et qui ont été reçues le 28 avril », est-il indiqué dans la déclaration.

« Comme pour tous les vaccins importés au Canada, les vaccins de Janssen ne pourront être distribués que si Santé Canada est assuré qu’ils respectent les normes élevées du ministère en matière de qualité, d’innocuité et d’efficacité », ajoute-t-on.

Les vaccins ont cependant « été fabriqués dans une autre installation à l’extérieur des États-Unis », et « Santé Canada travaille actuellement avec Janssen et la FDA [Food and Drug Administration, agence américaine responsable des produits alimentaires et pharmaceutiques] pour obtenir tous les renseignements requis pour terminer cet examen », peut-on lire dans le même communiqué.

Les vaccins d’AstraZeneca sont produits dans cette même usine des États-Unis.

Mais les autorités sanitaires canadiennes demeurent « confiant[es] que les 1,5 million de doses du vaccin d’AstraZeneca importées au Canada en provenance de cette installation sont conformes aux spécifications », précise-t-on dans le communiqué publié vendredi.

Ces doses ont été envoyées au Canada en vertu d’une entente de « prêt » conclue avec les États-Unis.

Lieu de fabrication tenu secret avant vendredi

Les 304 000 doses de ce vaccin à une dose sont arrivées à Toronto mercredi.

En conférence de presse, le lendemain, le grand responsable de la distribution nationale, le major-général Dany Fortin, avait expliqué que les doses du vaccin étaient en cours de décongélation en attendant d’être envoyées aux provinces et aux territoires.

Il n’avait pas voulu préciser d’où elles arrivaient.

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Le major-général Dany Fortin, grand responsable de la distribution nationale des vaccins

On ne divulgue pas certains détails de notre chaîne d’approvisionnement pour des raisons évidentes, mais je vous assure que le produit qui arrive est sécuritaire et qu'il sera distribué dans les plus brefs délais.

Le major-général Dany Fortin, en conférence de presse, jeudi

Des médias américains ont rapporté, début avril, que des employés d’Emergent BioSolutions, l’usine de Baltimore qui fabrique le vaccin de Johnson & Johnson, avaient accidentellement mélangé certains ingrédients, ruinant 15 millions de doses.

Il n’est pas précisé, dans le communiqué publié vendredi par Santé Canada, à quel moment les informations préoccupantes sur la qualité des doses ont été obtenues.

Ottawa recevra les vaccins de Pfizer des États-Unis

À compter de la semaine prochaine, le Canada recevra ses vaccins de Pfizer-BioNTech des États-Unis. La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, a confirmé l’information lorsqu’un journaliste lui a posé la question en conférence de presse, vendredi midi. Les doses proviendront dorénavant de Kalamazoo, au Michigan, et non plus de Puurs, en Belgique. Ce changement de cap arrive environ trois mois après que le Canada eut fait les frais des problèmes de production de l’usine belge de Pfizer-BioNTech. La situation avait perturbé les chaînes d’approvisionnement au pays pendant quatre semaines, dont une durant laquelle Ottawa n’avait eu aucun vaccin. Pendant ce temps, à quelques centaines de kilomètres de la frontière, l’usine américaine fonctionnait à plein régime. Le contrat fédéral, qui n’a jamais été dévoilé au grand public, aurait pourtant permis à Pfizer-BioNTech de livrer des doses au Canada provenant des États-Unis, a indiqué la ministre Anand. Ce n’est que récemment que Pfizer-BioNTech a informé le Canada que ses doses proviendraient du sud de la frontière. Le changement entrera en vigueur le 3 mai, a déclaré la ministre Anand, et l’horaire des livraisons aux provinces restera inchangé.

 La Presse Canadienne