(Québec) Le directeur national de santé publique, le Dr Horacio Arruda, rendra publique une autre série d’avis « dans les prochains jours ».

Caroline Plante
La Presse Canadienne

Il s’agit d’avis donnés privément au premier ministre François Legault pour le guider dans sa gestion de la crise de la COVID-19.

Plus tôt cette année, 14 avis du Dr Arruda – couvrant la période de mars 2020 à février 2021 – avaient été publiés sur le site web du ministère de la Santé.

Cela s’était fait à la demande expresse des partis d’opposition, qui cherchaient à comprendre comment se prenaient les décisions dans la cellule de crise.

Les 14 avis avaient montré à quel point les décisions de François Legault divergeaient des recommandations de son directeur national de santé publique.

D’ailleurs, le premier ministre s’en était félicité, affirmant avoir été plus prudent que le Dr Arruda. Il avait pourtant toujours assuré suivre à la lettre toutes les recommandations de la Santé publique.

Par exemple, l’automne dernier, le Dr Arruda recommandait de laisser ouverts les restaurants, les salles de spectacles, les théâtres et les cinémas.

Il recommandait aussi de faire des demi-classes au secondaire, mais ces deux recommandations n’ont pas été suivies par le gouvernement.

Cette fois-ci, les avis qui seront rendus publics concernent le couvre-feu et les mesures d’urgence qui ont frappé les régions de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches et de l’Outaouais.

En annonçant cette nouvelle divulgation mercredi, lors de l’étude des crédits du ministère de la Santé, le Dr Arruda a admis faire un tri dans ses avis avant de les rendre publics.

La porte-parole libérale en santé, Marie Montpetit, s’est offusquée du peu d’information rendue publique.

« On va s’entendre que la pandémie, elle n’a pas été gérée avec 14 avis de la Santé publique. Je pense qu’au nombre de décisions qui ont été prises, certainement il y en a d’autres », a-t-elle pesté.

« Je trouve ça insultant qu’on soit passé de : “Il n’y en a pas à il y en a plein, il y en a trop à finalement, on vous en fournit 14”. Tu ne peux pas être à moitié enceinte, tu ne peux pas être à moitié transparent. »