(Toronto) Alors que l’Ontario repassait jeudi sous la barre des 4000 nouveaux cas, Doug Ford a promis un programme de congés de maladie payés, après avoir déclaré pendant des mois qu’une telle politique provinciale n’était pas nécessaire.

Publié le 22 avr. 2021
La Presse Canadienne

Le premier ministre a indiqué jeudi matin que les travailleurs contraints de se mettre en quarantaine ne devraient pas avoir à se soucier de leur emploi ou de leurs revenus.

M. Ford explique que son gouvernement travaille maintenant sur une solution parce qu’Ottawa n’a pas élargi son propre programme de congés de maladie.

C’est un premier ministre visiblement ému, jeudi, qui a également présenté ses excuses pour avoir accordé vendredi dernier plus de pouvoirs aux policiers et ordonné la fermeture des terrains de jeu en Ontario.

Le gouvernement Ford avait annoncé une série de nouvelles restrictions au milieu de la flambée des nouveaux cas et d’une augmentation alarmante des hospitalisations liées à la COVID-19.

Le premier ministre a admis jeudi que son gouvernement avait agi trop vite et s’était trompé.

« J’essaierai toujours de faire ce qui est juste », a déclaré M. Ford. « Si quelque chose ne va pas, nous le réparerons. »

Revirement

M. Ford a toujours catégoriquement refusé de créer un programme de congés de maladie pour couvrir la quarantaine des travailleurs, malgré les éclosions en milieux de travail. Des experts en santé publique, des groupes de défense des travailleurs et des responsables locaux demandaient depuis pratiquement le début de la pandémie de tels congés de maladie.

Son revirement est intervenu jeudi lors de sa première conférence de presse depuis qu’il a annoncé, vendredi, les nouvelles mesures sanitaires, qui ont déclenché de vives réactions en Ontario. M. Ford est par ailleurs toujours en isolement après qu’un membre de son personnel a été déclaré positif mardi. Son cabinet a indiqué mardi soir que M. Ford avait été déclaré négatif.

L’Ontario signalait jeudi 3682 nouveaux cas de COVID-19 et 40 autres décès liés au virus. Des 3682 nouveaux cas, 1131 étaient signalés à Toronto, 507 dans sa proche banlieue de Peel et 436 dans celle de York. On comptait aussi 279 nouveaux cas à Ottawa et 200 autres dans la région de Durham.

Près de 135 000 doses de vaccins ont été administrées en Ontario depuis le rapport quotidien de mercredi.