Durant des mois, le propriétaire du Méga Fitness Gym, Daniel Marino, a minimisé les risques de la pandémie et a encouragé le mouvement complotiste. Maintenant, son centre d’entraînement est au cœur d’une éclosion liée à plus de 500 cas primaires ou secondaires de COVID-19, selon la Santé publique. Retour sur un des hommes les plus controversés de la troisième vague.

Publié le 10 avr. 2021
Le Soleil

Dès la réouverture du Méga Fitness Gym, en mars, Michel* a recommencé à s’entraîner. Il a salué le propriétaire, Daniel Marino, et a croisé les doigts pour que la COVID-19 ne rejoigne pas le gym.

> Lisez l'article complet sur le site du Soleil