Le gouvernement de François Legault a annoncé, mardi, que le port du masque ou du couvre-visage devenait obligatoire « lors d’activités extérieures en groupe » avec des personnes de différents ménages, tant en zone rouge qu’en zone orange. Il n’est toutefois pas nécessaire de mettre un couvre-visage en pareilles circonstances, si la distanciation de deux mètres est assurée, ont précisé vendredi les autorités. Ces mesures ont pu passer inaperçues pour bon nombre de citoyens. Voici comment vous y retrouver.

Isabelle Ducas Isabelle Ducas
La Presse

Mon fils veut jouer au soccer avec sept de ses amis. Doit-il porter un masque ?

Oui. Il est possible de pratiquer un sport « sans contact » à l’extérieur, mais le masque est dorénavant obligatoire pour les groupes de plus de deux personnes âgées de 10 ans et plus, indique le gouvernement dans ses explications au sujet des nouvelles mesures en vigueur dans les zones rouges et orange. Mais un ami supplémentaire ne pourrait pas se joindre au groupe.

Pour mon cours de yoga au parc, il y a huit participants, en plus de l’instructeur. Sommes-nous hors-la-loi ?

Non, vous respectez les règles, si tout le monde porte un masque. Le gouvernement indique que les sports sans contact, y compris les cours et les entraînements guidés, sont permis à l’extérieur pour un maximum de huit personnes de résidences différentes, mais il ajoute qu’« une personne responsable de l’encadrement peut s’ajouter pour assurer la supervision ou l’animation », pourvu qu’elle porte les équipements de protection requis selon les règles de la CNESST.

Je veux rencontrer des amis au parc. Nous serons assis pour parler, à deux mètres de distance. Devons-nous porter le masque ?

Non, le masque n’est pas obligatoire pour les personnes assises à l’extérieur, à deux mètres de distance. Il est aussi permis de retirer le masque pour manger ou boire.

Je veux aller faire une marche avec mon frère. Devons-nous porter un masque ?

Non. Si vous n’êtes que deux à pratiquer une activité, le masque n’est pas obligatoire. Par contre, si vous êtes trois ou plus à vous balader, le couvre-visage est nécessaire.

« Nous sommes en discussions avec le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport quant à une possible modification pour accommoder les personnes qui font des activités où elles demeurent à distance les unes des autres », a révélé samedi une porte-parole du ministère de la Santé et des services sociaux, Marie-Claude Lacasse

Est-ce que je risque de recevoir une contravention si je n’ai pas de couvre-visage pour une activité sportive en groupe ?

En principe, une personne qui se fait pincer sans masque peut recevoir une amende qui peut varier entre 1000 $ et 6000 $. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n’a pas précisé s’il avait l’intention de remettre des contraventions aux citoyens qui n’auraient pas de couvre-visage à l’extérieur, mais les policiers seront plus présents sur le terrain. « Alors que la fin de semaine est annonciatrice de beau temps, des effectifs policiers ont été dégagés des patrouilles régulières, dans chaque poste de quartier, afin d’assurer une visibilité spécifique aux problématiques locales. Une attention particulière sera portée aux endroits hautement fréquentés, comme les parcs et le Vieux-Montréal », indique le service des communications du SPVM.