(Québec) Québec envoie 20 000 doses supplémentaires de vaccin contre la COVID-19 au Bas-Saint-Laurent, en Estrie, en Chaudière-Appalaches et dans la Capitale-Nationale. Le gouvernement ouvrira « bientôt » la vaccination aux malades chroniques et travailleurs essentiels.

Fanny Lévesque Fanny Lévesque
La Presse

Ariane Lacoursière Ariane Lacoursière
La Presse

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a confirmé les informations sur Twitter, mardi. « On ajuste les opérations. C’est normal lorsqu’on change de groupe prioritaire », a-t-il écrit sur le réseau social. « Le mot d’ordre : vacciner », a ajouté le ministre.

Des voix s’élèvent à travers la province pour qu’on élargisse la clientèle à être vaccinée alors que de nombreuses plages horaires restent à combler. Des dizaines, voire des centaines de milliers de plages sont disponibles dès cette semaine pour la vaccination contre la COVID-19. À Montréal seulement, 19 000 plages horaire de vaccination sont toujours disponibles pour les sept prochains jours.

En entrevue au 98,5 FM mardi matin, le patron de la vaccination au Québec, Daniel Paré, a mentionné que 5000 vaccins de plus auraient pu être administrés cette fin de semaine à Montréal. Mais les doses n'ont pu l'être, car trop peu de gens ont pris rendez-vous, a-t-il expliqué.

Après les gens de 60 ans et plus, le prochain groupe prioritaire à être vacciné est celui des personnes ayant des maladies chroniques. La liste exacte des maladies permettant à un patient d'être vacciné prioritairement n'a toutefois pas encore été dévoilée par Québec.

Au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), on mentionne que « les travaux se poursuivent afin de définir précisément la liste des maladies chroniques et les problèmes de santé qui augmentent le risque de complications de la COVID-19 » et que « les modalités d’accès au vaccin seront annoncées ultérieurement ».

Le ministre Dubé a confirmé que 20 000 doses supplémentaires seront redistribuées vers les régions les plus touchées par la pandémie. Ces doses s’ajoutent aux 34 000 déjà annoncées la semaine dernière. Il précise également dans son gazouillis que la vaccination sera ouverte « bientôt » aux personnes souffrant de maladie chronique ainsi qu’aux travailleurs essentiels.

Le premier ministre François Legault doit faire le point sur l’évolution de la pandémie au Québec mardi à 17 h. Il sera accompagné du ministre Christian Dubé et du directeur national de la santé publique, le DHoracio Arruda.

Lundi, les régions de la Montérégie et de l’Outaouais ont annoncé qu’elles amorçaient la vaccination chez les 60 ans et plus. À l’exception de Montréal et de Laval, la Côte-Nord et l’Abitibi-Témiscamingue étaient les seules autres régions à offrir la vaccination à cette clientèle. La Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches et le Bas-Saint-Laurent, qui ont basculé en zone rouge, vaccinent toujours les 65 ans et plus.

Le ministre Dubé disait la semaine dernière vouloir « rétablir l’équilibre » entre les régions et Montréal, où l’on a distribué plus de doses en mars pour ralentir la pandémie.