Le gouvernement fédéral attend mardi environ 1,5 million de doses du vaccin Oxford-AstraZeneca en provenance des États-Unis.

La Presse Canadienne

On s’attend à ce que les vaccins arrivent par camion et ils représentent les premiers à venir du sud de la frontière.

Les gouvernements provinciaux décident eux-mêmes comment utiliser un vaccin, mais le Dr Howard Njoo, médecin hygiéniste en chef adjoint du Canada, affirme que toutes les provinces et tous les territoires ont accepté de suspendre l’utilisation du vaccin pour les moins de 55 ans, en attendant les résultats d’études.

Les provinces agissent en réponse aux préoccupations du Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) concernant un lien possible entre l’injection et des caillots sanguins rares.

Le Dr Heather Morrison, médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, affirme que le risque de développer un problème grave après avoir été vacciné est « très, très faible ».

Elle mentionne que les personnes qui ont reçu le vaccin d’AstraZeneca devraient vérifier des symptômes tels que l’essoufflement, des douleurs thoraciques, un gonflement des jambes, des douleurs abdominales persistantes, l’apparition soudaine de maux de tête sévères ou persistants ou une vision trouble et des ecchymoses cutanées, de quatre à 20 jours après avoir reçu le vaccin.