Une étude israélienne à grande échelle a souligné l’efficacité du vaccin Pfizer-BioNTech pour prévenir les infections symptomatiques du coronavirus.

Publié le 15 févr. 2021
Associated Press

Clalit, le plus grand des quatre prestataires de soins de santé d’Israël, a publié dimanche une étude comparant les infections de 600 000 Israéliens ayant reçu le vaccin à 600 000 qui n’étaient pas vaccinés.

L’étude a révélé une baisse de 94 % des infections symptomatiques et une baisse de 92 % des cas graves de la maladie parmi les personnes vaccinées. L’étude indique également que « l’efficacité du vaccin est préservée dans chaque groupe d’âge », en particulier une semaine après la deuxième dose du vaccin.

Les chercheurs ont déclaré que les résultats préliminaires de la recherche en cours « visent à faire comprendre à la population qui n’a pas encore vacciné que le vaccin est très efficace et prévient des maladies graves.

Israël a lancé sa campagne de vaccination contre la COVID-19 en décembre. Depuis lors, plus d’un quart de la population - 2,5 millions de personnes - a reçu deux doses du vaccin Pfizer-BioNTech, et plus de 42 % ont reçu la première dose du vaccin, selon le ministère de la Santé.