La semaine de relâche aura lieu comme prévu, a annoncé en point de presse le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, mardi.

Louise Leduc Louise Leduc
La Presse

« On respecte la convention collective, on respecte le calendrier scolaire », a dit le ministre.

Ne craint-il pas une recrudescence des cas pendant le congé scolaire, comme en 2020 ? M. Roberge a souligné qu’il y a unanimité sur le besoin d’un congé. « Déjà, il y a essoufflement, dans un mois, tout le monde aura encore plus besoin de cette pause », a-t-il répondu, soulignant que l’interdiction des voyages aidera.

Quant à la pondération des bulletins - quelle valeur aura le premier et le deuxième ? -, le ministre Roberge a indiqué avoir demandé des informations sur les taux de réussite de la première étape.

Le ministre a indiqué qu’à priori, une pondération plus grande sera donné au deuxième et dernier bulletin de l’année.