Le gouvernement fédéral annonce une nouvelle réduction des livraisons du vaccin Pfizer-BioNTech pour le mois de février, mais persiste et signe : les 4 millions de doses promises d'ici la fin mars seront au rendez-vous, « point final ».

Mis à jour le 28 janv. 2021
Mélanie Marquis
Mélanie Marquis La Presse

Le fabricant a informé Ottawa que ses expéditions seraient « perturbées jusqu’à la mi-février », a déclaré le major général Dany Fortin en conférence de presse virtuelle, jeudi.

On recevra ainsi au Canada seulement 70 000 doses du vaccin seulement au cours de la semaine du 8 février, soit moins que les 79 000 doses attendues la semaine précédente, a-t-il indiqué.

Ce sera ensuite 335 000 doses pour la semaine du 15 février, puis 395 000 doses pour celle du 22 février.

En théorie, le gouvernement canadien misait sur des livraisons hebdomadaires d'environ 367 000 doses en février.

La diminution de volume ne change pas le fait que le Canada devrait recevoir 4 millions de doses d’ici la fin mars, « point final », a assuré le major général Fortin.

« Ils sont [contractuellement] responsables de livrer 4 millions de doses au premier trimestre » a renchéri la sous-ministre adjointe de Services publics et Approvisionnement Canada, Arianne Reza.

Cette quantité n'est pas tributaire de l'enjeu du nombre de doses par fiole, a signalé le major général Fortin.

On a récemment découvert que chaque flacon contient six doses au lieu de cinq, en utilisant des seringues plus petites ou des seringues spéciales.

Le fabricant a ainsi demandé à Santé Canada de modifier l'étiquetage des fioles en conséquence. L'organisme fédéral de réglementation se penche là-dessus en ce moment.

De nouvelles salves de l'opposition

Pendant la période des questions en Chambre, les libéraux ont balayé les critiques de l'opposition du revers de la main.

La vice-première ministre Chrystia Freeland a dit et redit en réponse aux questions que tous les Canadiens qui le souhaitent seraient vaccinés d'ici septembre prochain.

TABLEAU FOURNI PAR SANTÉ CANADA

Elle a également mentionné que depuis décembre dernier, le fédéral avait distribué quelque 1,1 million de doses de vaccins contre la COVID-19.

Aux yeux du chef du NPD, Jagmeet Singh, il est temps pour le Canada de bomber le torse face à Pfizer.

Il exhorte les libéraux de Justin Trudeau à imiter certains pays d'Europe en menaçant la pharmaceutique de poursuites judiciaires.

Les accords pour les vaccins sont structurés autour de calendriers de livraison trimestriels, selon Ottawa.

Les deux doses pour 0,1 % de la population

Les 1,1 million de doses reçues jusqu'à présent n’ont pas toutes été injectées : 902 000 ont été utilisées, selon ce qu’a indiqué l’administrateur en chef adjoint de l'Agence de la santé publique du Canada, le DHoward Njoo en conférence de presse, jeudi midi.

Plus concrètement, 2,3 % de la population canadienne a reçu au moins une dose, et 0,1 % ont reçu les deux, a-t-il souligné.

La semaine prochaine, en plus des 79 000 doses de Pfizer-BioNTech, il est prévu que l'on reçoive au Canada 230 400 doses du vaccin de Moderna.