(Fredericton) Tandis que la région d’Edmundston passait à la phase d’alerte rouge, lundi, le Nouveau-Brunswick signalait 26 nouveaux cas de COVID-19 dans la province.

La Presse Canadienne

La province compte maintenant 304 cas actifs, dont une personne qui est hospitalisée.

Une grande partie des infections annoncées lundi proviennent de la région d’Edmundston, au nord-ouest de la province, qui partage une frontière avec le Québec.

Le Nouveau-Brunswick a rapporté dimanche le pire bilan journalier, avec un total de 36 cas, dont 24 provenaient du secteur d’Edmundston-Grand Sault.

Les autorités ont annoncé le même jour que la région passerait à la phase d’alerte rouge, qui prévoit de nouvelles restrictions.

Les entreprises de ce territoire ne peuvent offrir que des services essentiels et les salles à manger des restaurants doivent fermer leurs portes. Les résidants sont appelés à rester chez eux avec leur bulle familiale autant que possible, mais les écoles demeurent ouvertes.

Les rassemblements extérieurs sont limités à cinq personnes ou moins, avec la distanciation physique et le port du masque.

Éclosion dans une usine

La plupart des cas de la région d’Edmundston émanent de l’usine Nadeau Ferme Avicole, dans la communauté de Haut-Madawaska, près de la frontière avec le Maine et le Québec.

« Il y a un problème à l’usine Nadeau, a indiqué le maire Jean-Pierre Ouellet. Il y a environ 20 travailleurs qui ont reçu un diagnostic positif de COVID-19. »

« L’usine est fermée jusqu’à vendredi pour que la direction nettoie les installations. »

La Presse Canadienne n’a pu joindre des responsables de l’usine, mais la santé publique a confirmé l’éclosion, ajoutant qu’un dépistage massif aurait lieu à l’usine mardi.

Des régions surveillées de près

« Nous n’avons pas connu une avalanche de cas au Nouveau-Brunswick jusqu’à maintenant », a déclaré la médecin-hygiéniste en chef de la province, Jennifer Russell, dans un communiqué.

« Nous devons agir dès maintenant pour empêcher ce virus de faire encore plus de dommages qu’il n’en a causés jusqu’à présent, en particulier depuis que l’on assiste à une transmission dans des lieux de travail. Puisque nous ne pouvons pas complètement éliminer la COVID-19, nous devons absolument faire tout ce que nous pouvons afin de l’empêcher de se propager dans notre province. »

La docteure Russell a prévenu dimanche que les régions de Moncton, Saint John et Fredericton pourraient basculer au rouge.

La santé publique a également confirmé plusieurs nouveaux cas dans des écoles. Un cas a été recensé à l’École élémentaire Sacré-Cœur de Grand-Sault et un autre à la garderie de l’établissement.

En date de lundi, 10 436 doses du vaccin ont été administrées au Nouveau-Brunswick et 7339 personnes ont reçu deux doses.

Depuis le début de la pandémie, la province a fait état de 973 infections ainsi que 12 décès liés à la maladie.

Bilan en Nouvelle-Écosse

De son côté, la Nouvelle-Écosse n’a signalé aucun nouveau cas de COVID-19, lundi.

Le nombre de cas actifs a aussi diminué, passant de 29 à 25 depuis dimanche.

Le médecin-hygiéniste en chef de la province, Robert Strang, a souligné que c’est la deuxième fois ce mois-ci que la Nouvelle-Écosse ne rapporte aucun cas. Mais cela ne signifie pas pour autant que le virus n’est plus dans la province, a-t-il averti.

« Nous devons continuer de respecter toutes les mesures de santé publique pour réduire la propagation de la COVID-19 », a plaidé le docteur Strang.