(Ottawa) Les livraisons de vaccins au Canada augmentent presque chaque semaine, mais il n’y aura pas suffisamment de doses expédiées aux provinces et territoires pour « intensifier » le programme de vaccination avant encore quelques mois, a souligné le major-général Dany Fortin jeudi.

Mia Rabson
La Presse Canadienne

M. Fortin a déclaré que les livraisons de vaccins de Pfizer-BioNTech et Moderna atteindront un million de doses par semaine à partir d’avril.

Cette confirmation concorde avec les plans rendus publics, jeudi, par le gouvernement de l’Ontario, selon lesquels la province ne sera pas en mesure d’étendre son programme de vaccination au-delà des quatre premiers groupes prioritaires avant avril.

Il y a un mois, les tout premiers Canadiens étaient vaccinés contre la COVID-19, et plus de 443 000 personnes ont maintenant reçu au moins une dose. On estime qu’environ 21 000 d’entre elles ont également reçu leur deuxième dose.

M. Fortin, vice-président de la logistique à l’Agence de la santé publique du Canada, a déclaré qu’à la fin de cette semaine, plus de 929 000 doses des vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna auront été livrées aux provinces et territoires. Les expéditions augmentent presque chaque semaine, avec 1,9 million de doses attendues en février et 2,7 millions supplémentaires en mars.

En avril, les expéditions combinées des deux vaccins passeront à environ un million par semaine et continueront d’augmenter de sorte qu’un total de 20 millions de doses arrivera entre avril et fin juin, selon M. Fortin.

« Cela signalera notre transition vers cette phase de montée en puissance », a-t-il soutenu.

Le Canada doit recevoir 80 millions de doses des deux vaccins cette année, ce qui devrait suffire à vacciner tous les Canadiens. Mais les autorités examinent également déjà deux autres vaccins candidats, dont un de l’entreprise Johnson & Johnson, qui a affiché les résultats d’essais préliminaires jeudi et qui espère présenter les résultats définitifs au début de février au plus tard.

Le Canada a un contrat pour acheter 10 millions de doses du produit de Johnson & Johnson, qui est le seul vaccin pour le moment qui pourrait être administré en une seule dose.

M. Fortin a déclaré qu’il avait suggéré des calendriers de livraison pour Johnson & Johnson, mais que rien ne serait confirmé tant que le vaccin ne serait pas approuvé par Santé Canada.

Le vaccin AstraZeneca, qui pourrait ajouter 20 millions de doses supplémentaires au total canadien, est le seul autre en attente d’approbation pour le moment. Le Canada a des contrats d’achat de vaccins auprès de trois autres producteurs, mais aucun d’entre eux n’est près de terminer ses essais cliniques et n’a soumis de demande d’approbation à Santé Canada.

M. Fortin a affirmé que les responsables de l’approvisionnement et de la santé travaillaient sans relâche avec les fournisseurs de vaccins « pour maximiser la disponibilité des vaccins afin que tous les Canadiens, autant de Canadiens que possible, puissent être immunisés le plus rapidement possible dans l’année ».

La plupart des provinces continuent de concentrer leurs plans de vaccination actuellement sur les résidents et les travailleurs des soins de longue durée, le personnel des hôpitaux de première ligne et les Premières Nations isolées.

L’Ontario prévoit étendre son programme en avril aux personnes âgées vivant de façon autonome, aux enseignants, aux personnes travaillant dans des installations de transformation des aliments et aux personnes souffrant de maladies chroniques. La province doit commencer avec les personnes de plus de 80 ans, puis réduire l’âge de cinq ans à la fois.