Deux éclosions de COVID-19 sont en cours dans les salles d’urgences des hôpitaux Santa Cabrini et Maisonneuve-Rosemont, a prévenu mardi soir le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal. On demande à la population d’éviter les lieux « autant que possible », le temps de maîtriser la situation.

Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Si les gens ont l’opportunité d’aller ailleurs, allez-y. C’est ça le message. L’idée est simplement d’avertir que ça nous aiderait pour lutter contre ces éclosions », a expliqué à La Presse le porte-parole du CIUSSS, Christian Merciari, précisant que tous les services demeurent néanmoins maintenus.

D’après les informations recueillies, l’éclosion à l’urgence de Hôpital Maisonneuve-Rosemont touche huit usagers, 15 employés ainsi que six unités. Celle de l’urgence de l’Hôpital Santa Cabrini, pour sa part, concerne cinq usagers, cinq employés et quatre unités.

Dans un communiqué de presse, le CIUSSS souligne également que « toute personne présentant des problèmes de santé mineurs » peut visiter une clinique ou encore contacter son médecin de famille. La ligne Info-Santé est aussi accessible au 811 « en cas de questions » supplémentaires, souligne-t-on.

La directrice des Services professionnels de l’organisation, la Dre Martine Leblanc, a aussi lancé cet appel à la prudence au sein de la population. « Les nombres d’éclosions sur les unités d’hospitalisation sont aussi en augmentation ce qui limite la possibilité d’hospitalisation de patients et génère un achalandage encore plus important de nos deux salles d’urgence », a-t-elle martelé.

Le grand nombre de personnes à l’urgence fait en sorte que nous avons de plus en plus de difficulté à mettre en place des mesures de distanciation sociale et de prévention et un contrôle des infections adéquates.

Martine Leblanc, directrice des Services professionnels du CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal

Un afflux de personnes à gérer

Selon la Dre Leblanc, ces éclosions s’expliqueraient notamment par le « nombre important de personnes atteintes de la COVID-19 » qui se présentent dans les salles d’urgence de l’est de la métropole « depuis plusieurs semaines en raison de la contagion communautaire actuelle ».

Plusieurs nouvelles infections ont en effet été rapportées dans le secteur au courant des derniers jours. Selon les chiffres de la Direction régionale de santé publique (DRSP) de Montréal, disponibles en ligne, Saint-Léonard a notamment rapporté 888 cas individuels dans les deux dernières semaines. Ce chiffre a atteint 1073 dans Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension durant la même période.

À lui seul, le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal a recensé 3943 infections durant les 14 derniers jours, soit 734,3 cas par 100 000 habitants. C’est le plus haut taux dans la métropole actuellement.

Au début janvier, l’organisation avait d’ailleurs annoncé sa décision de suspendre « temporairement » les visites à l’Hôpital Santa Cabrini et à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, mais aussi à l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

« C’est une situation qui est très difficile pour tout le monde, d’abord pour notre personnel, parce qu’on manque d’employés, mais aussi parce qu’ils peuvent tous et toutes tomber malades. Le virus est partout dans la communauté actuellement », avait dit la conseillère aux communications, Catherine Dion.

– Avec Ariane Lacoursière, La Presse