Judith Lachapelle Judith Lachapelle
La Presse

Qui sont les premiers groupes ciblés pour recevoir le vaccin ?

Le ministère de la Santé et des Services sociaux a identifié six groupes prioritaires, représentant 1,7 million de personnes en tout, qui pourraient recevoir une première dose de vaccin d’ici la fin mars. Essentiellement, il s’agit des Québécois âgés de plus de 70 ans, qu’ils vivent en résidence ou pas. En date du lundi 4 janvier, 6,4 % des résidants de CHSLD, 8,5 % du personnel soignant et 181 personnes proches aidantes âgées de plus de 70 ans avaient reçu le vaccin.

Qui reçoit le vaccin en ce moment ?

Selon le tableau diffusé lundi par le Ministère, la vaccination est actuellement accessible pour les personnes qui se trouvent dans trois des quatre premiers groupes prioritaires, soit les résidants des CHSLD (groupe 1), le personnel soignant (groupe 2) et les communautés isolées ou éloignées (groupe 4). Les personnes qui habitent en résidence privée pour aînés (groupe 3) devraient commencer à être vaccinées à partir de la semaine du 25 janvier. Suivront toutes les autres personnes âgées de 80 ans et plus (semaine du 15 février), puis celles âgées de 70 ans et plus (semaine du 15 mars). Évidemment, le calendrier sera ajusté en fonction de la livraison des doses de vaccin.

Si on n’habite pas en CHSLD ou en RPA, faut-il s’inscrire pour recevoir le vaccin ?

Pas pour le moment. Comme la vaccination se déroule actuellement dans les établissements de santé, ce sont les directions régionales (CISSS et CIUSSS) qui organisent la vaccination « selon la liste des priorités et surtout selon les doses que le Québec obtient », nous a indiqué le Ministère par courriel. « Puisque les priorités concernent des personnes résidant en installation et des travailleurs de la santé, les établissements de santé contactent ces personnes directement », ajoute le Ministère. Pour les personnes qui ne vivent pas dans ces établissements, « il n’est pas possible de prendre rendez-vous pour le vaccin, actuellement, ni de se mettre sur aucune liste d’attente ». « Quand le Québec recevra suffisamment de doses pour passer aux autres groupes à vacciner, ce sont les établissements de santé qui seront [chargés] d’organiser la vaccination de la population sur leur territoire et les détails seront communiqués à ce moment », précise le Ministère.