(Longueuil) Quatre associations touristiques sectorielles du Québec s’unissent pour réclamer aux autorités un calendrier de réouverture de leurs activités.

La Presse canadienne

Camping Québec, la Fédération des pourvoiries du Québec, Aventure Écotourisme Québec et l’Alliance de l’industrie nautique du Québec souhaitent obtenir de la prévisibilité pour leurs entreprises et la clientèle. Les quatre associations affirment que le secteur a été grandement éprouvé par le confinement lié à la COVID-19 et que la survie de plusieurs entrepreneurs est désormais en péril.

Les associations affirment que les activités liées à l’opération des entreprises touristiques, de loisir et de plein air comportent un risque moins grand que dans certains secteurs qui, pourtant, ont déjà obtenu l’aval de la Santé publique pour une réouverture. Elles se disent prêtes à recevoir la clientèle de manière sécuritaire et dans le respect des mesures sanitaires en vigueur.

En outre, Camping Québec dit avoir reçu l’aval de la santé publique sur son plan de sécurité sanitaire il y a quelques semaines et dénonce que la réouverture tarde autant.

Pour sa part, le président et directeur général de la Fédération des pourvoiries du Québec (FPQ), Marc Plourde, affirme que des pourvoiries illégales apparaissent dans plusieurs régions du Québec pendant que les pourvoiries accréditées demeurent fermées et attendent encore les annonces officielles.