(Toronto) Le premier ministre ontarien, Doug Ford, dit avoir été « choqué » de constater que moins de 10 000 tests quotidiens de dépistage de la COVID-19 ont été effectués dans sa province au cours des trois derniers jours.

La Presse canadienne

M. Ford, qui s’est déjà emporté par le passé pour déplorer les faibles nombres de tests, assure qu’il y a un plan prévu pour accélérer la cadence. La cible actuelle s’élève à 20 000 tests par jour.

Mercredi, il a été révélé que seulement 7382 tests de dépistage avaient été effectués la veille.

La ministre de la Santé Christine Elliott a fait savoir que les critères d’accessibilité à un test de dépistage ont été élargis. Désormais, toute personne présentant des symptômes liés au coronavirus peut subir un test. De plus, l’Ontario concentre ses efforts sur les résidences pour aînés et les autres établissements où vivent de nombreuses personnes.

Une opération visant à soumettre aux tests tous les résidents de centres de soins de longue durée ainsi que le personnel a été complétée au cours de la fin de semaine dernière. C’est à partir de ce moment que le nombre de tests quotidiens a chuté de façon draconienne.

L’Ontario a signalé 390 nouveaux cas de COVID-19 et 43 décès supplémentaires. Cela porte le total provincial à 23 774 cas, soit une augmentation de 1,7 % comparativement à la veille.

Le total inclut 1962 décès et 18 190 guérisons.

Les hospitalisations ont légèrement augmenté, mais le nombre de personnes aux soins intensifs et sous ventilation a diminué.