Un premier test de dépistage sérologique au pays de la COVID-19 a été autorisé par Santé Canada.

La Presse canadienne

Ce test devrait permettre de déceler la présence d’anticorps contre le virus chez les individus et ainsi comprendre l’ampleur des cas asymptomatiques et avoir un meilleur portrait de la propagation dans la population.

« Il est primordial de cerner l’ampleur de l’infection au coronavirus dans l’ensemble du pays pour gérer l’épidémie dans les mois à venir, puisque les décisions prises pour protéger la santé des Canadiens seront fondées, entre autres, sur notre compréhension de la situation » a indiqué Santé Canada dans un communiqué diffusé mardi soir.

Les laboratoires canadiens utiliseront le test LIAISONMD de DiaSorin, une entreprise basée en Italie, pour dépister les anticorps spécifiques à la COVID-19.

« Grâce aux tests sérologiques, nous serons davantage en mesure d’établir si les personnes qui ont eu la COVID-19 sont maintenant immunisées contre le coronavirus », a indiqué Santé Canada.

L’agence fédérale a fait valoir que des recherches plus poussées « aideront également à bien comprendre le lien entre un résultat positif au test de dépistage des anticorps et la protection contre une nouvelle infection. »

Ainsi, Santé Canada prévoit prélever et analyser au moins un million d’échantillons sanguins au cours des deux prochaines années afin « d’assurer le suivi du virus au sein de la population en général, mais aussi de groupes précis qui risquent plus particulièrement d’être infectés, dont les travailleurs de la santé et les aînés. »