Un détenu de Laval est décédé de complications reliées à la COVID-19, a confirmé Service correctionnel Canada (SCC) mardi. Il s’agit du premier cas du genre au Québec, et du second au Canada.

Ariane Krol Ariane Krol
La Presse

« Le 3 mai 2020, un détenu du Centre fédéral de formation, unité multiniveau, à Laval est décédé de complications apparentes liées à la COVID-19 », a indiqué le SCC dans un communiqué mardi en début d’après-midi.

Les proches du défunt ont été avisés et un coroner examinera les circonstances du décès.

Un premier décès relié à la COVID-19 avait déjà été enregistré à l’établissement fédéral Mission, en Colombie-Britannique.

Au Centre fédéral de formation (CFF), sécurité multiple, de Laval où était incarcéré le détenu décédé, au moins 96 cas ont été confirmés parmi la population carcérale, et 61 détenus sont toujours en attente de résultats, indiquent les données du SCC.

Dix agents correctionnels ont également été infectés. « Ces temps-ci, on travaille beaucoup sur l’anxiété de nos membres », témoigne Frédérick Lebeau, président régional pour le Québec du Syndicat des agents correctionnels du Canada (UCCO-SACC-CSN).

La nécessité de travailler avec de l’équipement de protection individuelle, dont des masques et des blouses, complique la tâche des agents, explique-t-il. Il souligne toutefois que la prise en main a été meilleure au CFF de Laval qu’à l’établissement Mission, en Colombie-Britannique. « Les mesures de prévention ont été prises plus rapidement. »