Le premier ministre François Legault s’est dit optimiste quant à une réouverture graduelle des commerces prochainement, mais il a lancé un avertissement aux Québécois : « on en a pour des mois » avec la distanciation sociale de deux mètres.

Véronique Lauzon Véronique Lauzon
La Presse

« On va revoir un début de vie normale rapidement », a-t-il précisé, en évoquant l’ouverture de certains commerces et la relance de la construction résidentielle « dans les prochains jours, prochaines semaines ».

Mais les Québécois devront néanmoins demeurer disciplinés en continuant de respecter les consignes de distanciation sociale pour plusieurs mois, donc possiblement tout l’été. Il a ajouté qu’il fallait dès aujourd’hui réfléchir à ce que cela signifie pour les écoles et les garderies, ou il sera plus difficile de respecter les deux mètres. Il n’a ainsi pas voulu dire si les établissements rouvriraient d’ici la fin de l’année scolaire. « On va réfléchir à tout ça », a mentionné François Legault.

Après avoir énuméré les données du jour, qui montrent notamment que le Québec a franchi le cap des 10 000 cas confirmés (10 031 cas confirmés, soit 691 de plus que la veille, et 25 nouveaux décès, pour un total de 175), M. Legault s’est dit confiant de voir les données se stabiliser.

Le premier ministre a également indiqué qu’il y a 632 hospitalisations et 181 personnes aux soins intensifs. Mais il a voulu axer son message du jour sur sa « mission prioritaire » du moment : les personnes âgées, qui représentent 89 % des victimes mortelles du virus.

M. Legault souhaite davantage protéger les aînés. Il a ainsi annoncé le déploiement massif de personnel soignant dans les CHSLD, notamment celui de Sainte-Dorothée particulièrement touché. Également, 450 médecins seront dépêchés dans les foyers pour aînés.

Pour bien connaître la situation dans les CHSLD, tous les aînés et le personnel seront dépistés pour la COVID-19.

Cela dit, le premier ministre s’est montré « optimiste », évoquant pour la première fois la fin de « la bataille » contre la COVID-19. « On est en train de gagner », s’est-il réjoui.

On n’est pas encore tout à fait là, a-t-il rapidement précisé, mais « on voit la lumière au bout du tunnel ».

Il a ainsi amorcé la réflexion sur le déconfinement en évoquant le début d’une réouverture progressive de certains commerces ou les deux mètres pourraient être respectés, ainsi que le redémarrage de la construction résidentielle.