(Québec) Le Québec enregistre jeudi une forte croissance de nouveaux cas de COVID-19 dans la province : 5518 Québécois en sont désormais infectés, une augmentation de 907 cas en une journée. Avec ce bilan qui s'alourdit, les policiers seront « moins tolérants » envers ceux qui ne respectent pas les consignes de distanciation sociale.

Hugo Pilon-Larose Hugo Pilon-Larose
La Presse

Lors de son point de presse quotidien à Québec, le premier ministre François Legault a prévenu les Québécois que la Sûreté du Québec et les corps policiers municipaux avaient reçu la consigne de donner des amendes à ceux qui ne respectent pas les mesures de distanciation imposées par le gouvernement. Dans certains cas, le montant peut être salé : entre 1000 $ et 6000 $ par personne.

« Je pense qu'on ne peut pas accepter qu'il y ait des gens, une grande majorité, qui fassent des efforts puis que ces efforts-là soient anéantis parce qu'il y a quelques personnes qui ne prennent pas ça au sérieux », a dit M. Legault jeudi.

À ce jour, 365 personnes sont hospitalisées en raison du coronavirus, une augmentation de 58 patients en 24 heures. De ce nombre, 96 personnes sont traitées aux soins intensifs, une augmentation de 14 depuis le dernier bilan. Le Québec compte également 3 nouveaux décès, portant le bilan à 36 morts depuis le début de la pandémie.

« C’est sérieux. Il y a des vies qui sont en danger et si on continue de voir des rassemblements et des entreprises qui fonctionnent alors que ce n’est pas essentiel, il y aura des morts. Donc, c’est très très très sérieux », a affirmé le premier ministre.

François Legault a également donné pour la première fois un aperçu des besoins du Québec en équipement médical de protection. Mercredi, il avait affirmé que la province avait assez d'équipement pour une semaine et qu'il tentait de conclure des commandes pour éviter une pénurie.

Le Québec utilise chaque jour des centaines de milliers de masques dans les hôpitaux et tente de conclure des commandes pour acheter des millions de masques, a expliqué M. Legault. Le personnel soignant utilise aussi des millions de gants chaque jour, ce qui fait que le gouvernement souhaite acheter des dizaines de millions de gants au cours des prochaines semaines.

Une situation toujours sous contrôle

François Legault s'est aussi fait rassurant jeudi sur le bilan du Québec depuis le début de la crise. Si on compare la province à d'autres pays dans le monde, a-t-il dit, la situation est toujours sous contrôle, d'où la nécessité de redoubler d'efforts pour qu'elle le reste. À titre comparatif, le Québec compte 4 décès par million d'habitants liés à la COVID-19, alors que des pays comme l'Italie ou l'Espagne déplorent 200 décès par million d'habitants, a dit M. Legault.

Au niveau des respirateurs artificiels pour les patients aux soins intensifs, le premier ministre a affirmé jeudi que le Québec en avait désormais assez pour que tous les patients, même dans les scénarios pandémiques les plus pessimistes, en aient un.

« Pour les prochaines semaines, il faut faire comme si on avait le virus et que chaque personne qu’on rencontre avait le virus. C’est encore plus important dans les résidences pour personnes âgées », a ajouté M. Legault.

Plus tard jeudi après-midi, le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, et la ministre de la Santé, Danielle McCann, annonceront des augmentations salariales pour certains travailleurs du réseau de la santé qui sont au front dans la crise du coronavirus.