(Montréal) Malgré ce qui avait été annoncé par Québec la semaine dernière, les étudiants et enseignants des écoles, cégeps et universités de la province ne pourront retourner dans les établissements pour y récupérer des effets personnels.

Marie-Eve Morasse Marie-Eve Morasse
La Presse

C’est la Santé publique qui a demandé au ministre de l’Éducation Jean-François Roberge « de surseoir à toute opération visant à permettre la récupération de matériel dans tous les établissements scolaires et d’enseignement supérieur ».

« Je demande donc à tous les responsables d’établissements de suspendre immédiatement les démarches entreprises pour rendre de telles opérations possibles, et ce jusqu’à nouvel ordre. Bien que je sois conscient des inconvénients pour de nombreux parents et membres du personnel, la santé et la sécurité doit primer sur toute autre considération », écrit le ministre sur Twitter.

Cette directive s'applique également aux enseignants, indique le cabinet de Jean-François Roberge. Seule la direction, dans des «circonstances exceptionnelles», peut accéder à une école.

Bien des écoles et établissements d’enseignement supérieur avaient déjà commencé à accueillir des parents et étudiants, parfois sur rendez-vous, d’autres fois en désignant des plages horaires.

Des critiques s’étaient élevées au cours des derniers jours pour dénoncer cette façon de faire, au moment même où Québec avise les citoyens de sortir le moins possible.