(Montréal) Une trentaine d’amendes ont été infligées pour non-respect des consignes sanitaires au cours de la semaine de Noël à Montréal.

La Presse Canadienne

Dans un bilan sommaire présenté mardi, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) dit avoir remis 34 contraventions, soit dix fois moins que la semaine précédente.

Le corps policier décline cependant toute demande d’entrevue pour expliquer cet écart considérable. Il ne précise pas non plus la nature des infractions reprochées.

Du 14 au 20 décembre, ce sont plutôt 353 constats et rapports généraux d’infraction qui avaient été distribués.

Le SPVM semble toutefois avoir mis les bouchées doubles sur le plan des inspections. Ses agents disent s’être rendus dans 7873 commerces, au moment où la vente de biens non essentiels devait cesser à l’échelle de la province.

Deux établissements licenciés et 31 « lieux autres » ont également reçu la visite des policiers, peut-on lire dans le gazouillis du SPVM.

Un total de 693 appels a été enregistré en lien avec l’application du décret de la santé publique.

Du côté de la capitale, le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) dit avoir remis 41 constats et rapports généraux d’infraction — la plupart pour des rassemblements illégaux.

L’amende s’élève à 1546 $, en incluant les frais et la contribution.